Une fausse-bonne idée ? Un sénateur a déposé une proposition de loi sur le permis de conduire : intégrer les gestes de premiers secours à l'épreuve. Un projet assez bien accueilli par les organismes d'auto-écoles mais qui soulèvent plusieurs problèmes. Le point avec Planet.fr

Les  quelques 900 000 candidats au permis de conduire devront peut-être réussir les épreuves de premiers secours pour avoir le papier rose. Le sénateur UMP Jean-Pierre Leleux, à l'origine de cette proposition de loi, souhaite suivre le modèle allemand et suisse. Dans Le Figaro.fr, l'élu des Alpes Maritimes explique que : "Nous pourrions sauver de 250 à 300 vies par an".

 

Environ 4 000 personnes perdent la vie chaque année sur les routes. "Une partie de cette mortalité est due au temps d'attente avant l'arrivée des secours, qui dure en moyenne 15 minutes. Ce temps compte énormémen" finit-il. Même si le projet est encore très loin d'être abouti, les problèmes futurs ne sont pas négligeables.

 

Les examinateurs et moniteurs d'auto-école seraient formés à montrer les gestes simples : mettre un individu en PLS (position latérale de sécurité) et savoir agir le plus vite possible. Comment aménager l'horaire des moniteurs et des examinateurs pour la formation ? Quand on voit que la moitié des auto-écoles sont saturées, ou que les moniteurs d'auto-écoles peuvent être en grève, la marge de manoeuvre est extrêmement réduite.

 

Pourquoi intégrer de façon payante les premiers secours au permis de conduire ?

Quant au président du réseau d'auto-école, il pense que la réforme est une bonne idée : "Nous essayons déjà de sensibiliser les candidats le plus possible aux gestes qui sauvent. Nous sommes prêts à nous adapter pour mettre en œuvre cette formation." Les moniteurs pourraient être formés au sein d'ONG comme la Croix Rouge. Néanmoins, le président pense déjà que ce projet pourrait faire augmenter le coût du permis de conduire.

 

Mais alors, pourquoi intégrer de façon payante les premiers secours au permis de conduire, quand on sait que les notions peuvent être vues lors de la JAPD (Jounée de défense et du citoyen) ou approfondies lors de vraies formations comme le Brevet National de Secourisme ou l'Attestation de formations aux premiers secours ? Des questions encore sans réponses.

 

Publicité
Dans l'ensemble, il n'est pas sûr que cette augmentation plaisent aux candidats qui deboursent  990 euros en moyenne. Sans compter les recalages, les heures supplémentaires et la conduite accompagnée.