"Je ne téléphone pas, on m'appelle..", "j'ai franchi la ligne car je vais en Belgique..." Les automobilistes font parfois preuve de beaucoup d'imagination quand il s'agit de se justifier lors d'un contrôle routier de la Police Nationale. Florilège de leurs meilleures fausses excuses recensées par Alexandre Despretz, dans son ouvrage "Brèves de volant, les automobilistes face au motards de la police nationale" (Cherche Midi).

Publicité

Prendre le permis de sa femme

"Ça vous ennuie pas si je vous donne le permis de ma femme, parce que si je vous donne le mien, j'ai plus de permis, j'ai plus de points..."