Les enseignes Leclerc et les Magasins U ont annoncé lundi qu'ils vendront l'essence
à prix coûtant jusqu'à la fin du mois de septembre dans les stations-service de leurs réseaux.

"Nous allons mettre tous nos carburants à prix coûtant pendant tout le mois de septembre", a  déclaré lundi matin Michel-Edouard Leclerc, le président des Centres Leclerc, sur l'antenne de RTL. Un bon coup de pub, comme le patron des enseignes du même nom sait les faire, mais aussi une bonne nouvelle pour les Français.

"Ca veut dire que probablement on va descendre nos prix de l'ordre de 2-3 centimes du litre", a ajouté le PDG, qui compte 555 stations-service dans ses magasins.

Leclerc a été rejoint à la mi-journée par les Magasins U, qui ont annoncé dans un communiqué leur intention de mettre en œuvre la même mesure, et ont donné la même estimation sur la baisse des prix.

"Nous ne ferons pas de profit, pas de marge" pendant cette période, a précisé Michel Edouard Leclerc, qui explique cette mesure par la nécessité de fidéliser la clientèle.

Le gouvernement veut agir dès cette semaine

Face à la flambée des prix du pétrole, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a promis ce week-end une baisse du prix de l'essence, dès cette semaine.

Publicité
Le ministre doit rencontrer les associations de consommateurs lundi, avant une réunion avec les industriels du secteur mardi. Jean-Louis Schilansky, président de l'Union Française des industries pétrolière (Ufip) s'est d'ores et déjà dit prêt, dimanche, "à accompagner l'effort du gouvernement" dans la baisse des prix des carburants. Le coup de pouce aux automobilistes ne devrait toutefois pas excéder les 3 à 4 centimes le litre. 
Publicité