Les députés examinent ce mercredi un amendement qui pourrait faire sérieusement augmenter le prix des PV de stationnement. Le texte prévoit de laisser aux mairies le soin de fixer elles-mêmes le prix des contraventions, qui pourraient passer à 36 euros.

© AFP

Le prix des contraventions pour stationnement gênant va-t-il bientôt flamber ? Un amendement à la loi de modernisation de l’action publique, qui prévoit de laisser la main aux maires pour fixer le montant des places de parking ainsi que celui des PV de stationnement, sera examiné aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Actuellement fixé à 17 euros, le prix des contraventions pourrait ainsi passer à 36 euros.

Des PV bientôt à 36 euros ?Le 6 mai dernier, le Sénat avait déjà voté un amendement en faveur de la dépénalisation du stationnement, qui mettrait ainsi un terme au tarif unique fixé par l’Etat et laisserait aux maires le soin d’en fixer le prix. C’est désormais au tour des députés d’étudier la question. Le tarif des PV de stationnement pourrait donc fortement augmenter dans les mois à venir, passant de 17 à 36 euros dans certaines communes.

Publicité
Des contraventions jugées inégalesUne disposition qui est loin de ravir les associations de défense des automobilistes, mais qui pourrait mettre fin à l’injustice dénoncée par certains, qui estiment que les tarifs de stationnement n’étant pas uniformes sur l’ensemble du territoire, les habitants des grandes villes sont favorisés et payent, en comparaison, des amendes moins chères qu’en zones rurales.
Publicité