La vitesse sur des portions de routes nationales et autoroutes pourrait être diminuée très prochainement en Île-de-France. Explications.  

Il va falloir lever un peu le pied. En Île-de-France, la vitesse pourrait baisser cet été de 20 km/h heure sur 46 kilomètres de routes et autoroutes, révèle Le Parisien vendredi.

A en croire les informations du quotidien, dès le 4 juillet, quatre ou cinq portions de routes nationales et d'autoroutes de la région verront leur vitesse limite réduite de 20km/h, alors que près de 400 000 véhicules empruntent ces routes chaque jour.

Réduire les bouchons, le bruit et la pollution

L’objectif est de "limiter l'effet accordéon du trafic et donc de retarder la création de bouchons", estime le directeur des routes d'Ile-de-France, Eric Tanays, interrogé par Le Parisien. Mais pas seulement. Les autorités souhaitent également diminuer le bruit et la pollution et augmenter la sécurité routière, avec moins de freinages brusques.

Dans le détail, les portions de routes et autoroutes concernées seraient l’A115 sur 11 km, qui passerait de 110 à 90 km/h, l’A12 sur 4 km (130 à 110 km/h), la N10 sur 5 km (110 à 90 km/h), la N6 sur 6 km (110 à 90 km/h) et enfin l’A104 sur 19 km (110 à 90 km/h).

Publicité
Il y a un an, le périphérique parisien avait lui aussi connu une baisse de sa limitation de vitesse, en passant de 80 km/h à 70 km/h. Une mesure qui a permis une réduction des accidents de 15,5%, selon le quotidien.