Le projet de conduite autonome mené par Volvo a réussi son premier essai sur les routes d'Espagne. La technologie, qui consiste à laisser le véhicule avancer tout seul, pourrait bientôt être généralisée.

Le projet, soutenu par l'Union européenne, porte le nom de (Safe Road Trains for the Environment). Une mise en oeuvre qui pourrait révolutionner notre manière parcourir les longs trajets sur autoroutes.

Porté notamment par Volvo, le projet doit permettre à plusieurs véhicules de rouler de manière automatique en file indienne derrière un véhicule de tête contrôlé par un conducteur. L'objectif étant à la fois de sécuriser ainsi les grands axes routiers et d’économiser du carburant.

Essai concluant

Le site Gizmag rapporte que le premier essai sur routes a été validé. Un convoi s’est déplacé sur une distance de 200 kilomètres en empruntant différentes routes sans aucun problème.

Pour l’entreprise suédoise Volvo, les avantages de SARTRE sont nombreux. Outre la sécurité liée à la gestion de la vitesse commune entre tous les véhicules, il y a bien sûr la possibilité de régler les problèmes de congestion et les ennuis liés aux conducteurs du dimanche qui font passer leur propre intérêt avant celui des autres.

La technologie utilisée se base sur la connexion sans fil établie entre plusieurs véhicules et diverses caméras, radars et senseurs lasers capables de mesurer les accélérations et décélérations du véhicule en tête de cortège.

Un projet bientôt sur pied

Durant l’essai, diverses distances d’espacement ont été testées entre les véhicules, avec 5 à 15 mètres de flottement. Aucun incident n’a impacté la promenade de 200 kilomètres du convoi, qui a circulé dans les environs de Barcelone, en Espagne.

Les véhicules ont tous enregistré des accélérations, freinages et virages identiques au véhicule de tête et étaient capables de suivre de manière autonome le camion qui menait le convoi.

La technologie pourrait prochainement s'implanter sur les véhicules. Cela sans besoin d’équipement très couteux puisque l’infrastructure actuelle des routes permet de faire fonctionner le projet.

Publicité
Malgré tout, SARTRE ne sera pas commercialisé immédiatement. L’entreprise suédoise doit encore  améliorer la gestion du carburant et développer une stratégie pour son implantation dans le monde réel. Laquelle pourrait en revanche avoir lieu dans les prochaines années… 
Publicité