A compter de ce samedi 1er novembre, les jeunes de 15 ans peuvent s'inscrire pour débuter la conduite accompagnée. La réforme du permis de conduire, entrée en vigueur ce samedi fait en effet passer l'âge de 16 à 15 ans. Le permis pourra être passé dès 17 ans et demi. Les détails avec Planet.fr.

Plus besoin d'attendre 16 ans pour prendre le volant ! Depuis ce samedi 1er novembre et la publication au Journal Officiel des textes d'application de la réforme du permis de conduire, les jeunes peuvent commencer la conduite accompagnée dès l'âge de 15 ans.

Par conséquent, l'âge du passage du permis sera également avancé. Ainsi, les jeunes conducteurs qui auront totalisé plus de 3 000 km de route (le minimum obligatoire) accompagné d'un conducteur expérimenté, pourront se présenter à l'examen du permis de conduire dès 17 ans et demi.

La direction de la Sécurité routière explique au Parisien qu'"il est parfois compliqué pour les jeunes qui font des études d'attendre 18 ans. C'est un assouplissement". Cependant, la conduite seule au volant ne pourra toujours se faire qu'à partir des 18 ans.

Plus de jeunes en conduite accompagnée ?Avec ces dispositions, le gouvernement compte sur une hausse de 30 à 50% des jeunes en conduite accompagnée, désengorgeant ainsi les centres d'examen. En effet, les candidats au permis qui ont d'abord effectué la conduite accompagnée ont près de 20% de chance en plus de l'obtenir du premier coup. Et le permis pourrait coûter environ 500 euros de moins, grâce aux quelques heures de leçons de conduite à prendre en moins si l'on ne doit pas passer le mermis une nouvelle fois...

Publicité
Le ministre de l'Intérieur met également en avant la baisse probable des accidents de la route car les conducteurs en conduite accompagnée "auront plus de temps pour intégrer les bonnes pratiques". Cependant, Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, n'est pas tout à fait d'accord : "la conduite accompagnée telle qu'elle se pratique en France ne suffit pas. Dans les pays nordiques où le système marche bien, ce n'est pas 3 000 mais 7 000 km que doivent faire les jeunes".