Le site Wired a demandé à deux hackers de pirater à distance la voiture de l'un de ses journalistes pour voir si cela fonctionnerait. Voici le résultat. 

C’est une vidéo qui fait froid dans le dos. Le média américain Wired a demandé à deux hackers (pirates informatiques, ndlr), Charlie Miller et Chris Valasek, de pirater la voiture d’un journaliste du site Internet. 

La vidéo nous montre ainsi le journaliste américain rouler dans sa Jeep Cherokee à plus de 100 km/h sur une autoroute du Missouri. C’est alors qu’on remarque que sans que le conducteur n’ait eu besoin d’activer un bouton, les ventilateurs se mettent en marche. Même chose pour les essuie-glaces quelques instants plus tard.

Plus fort encore, les deux hackers réussissent également à couper à distance la transmission du véhicule, sans que le conducteur ne puisse rien faire. Et pendant quelques secondes, le véhicule va même ralentir fortement sur l'autoroute. 

Des véhicules vulnérables ?

Pour réussir cela, les deux pirates ont trouvé une faille qui touche le système reliant la Jeep Cherokee à Internet. Nombreuses sont en effet aujourd’hui les voitures à avoir un véritable "ordinateur" sous le capot. Une technologie pratique pour repérer les problèmes techniques mais qui peut finalement s’avérer risquée.

Publicité
Cette vidéo a en effet de quoi inquiéter les propriétaires de ce véhicule du constructeur Chrysler. "Le groupe automobile a déployé un correctif pour cette faille, mais il doit être téléchargé et installé sur la voiture grâce à une clé USB. Il est donc probable qu'une bonne partie des 471 100 véhicules potentiellement concernés aux États-Unis restent vulnérables", précise Le Figaro. Les deux pirates assurent être les seuls à avoir découvert cette faille pour le moment. 

Voir la vidéo : Deux hackers piratent une Jeep pour la première fois