Le nouveau système de vignettes anti-pollution mis en place par le gouvernement a donné des idées aux escrocs, qui n’hésitent pas à les vendre à des prix bien plus élevés que le tarif initialement fixé. Explications. 

Dans un article publié lundi, le site france info met en garde contre des sites qui vous vendent des vignettes anti-pollution Crit’Air à des prix exorbitants par rapport aux tarifs fixés par l’Etat. "Un escroc vend sur internet des vignettes à 19,85 euros. Ce site, baptisé crit-air.fr, n'est pas le site officiel", explique le site d’information.

Pour ne pas se faire avoir, il faut en effet éviter certains sites (dont celui pointé du doigt par france info) et bien se rendre sur la plateforme mise en place par le gouvernement : certificat-air.gouv.fr. Le prix de la vignette y est de 4,18 euros, soit près de cinq fois moins chers que ceux affichés par certains escrocs.

Pas une obligation

Pour rappel, les vignettes Crit’Air ont pour objectif de favoriser les véhicules propres avec un "certificat de qualité de l’air". En fonction de leur numéro, ces vignettes permettent aux voitures les moins polluantes d’avoir des avantages par rapport aux autres automobilistes : modalités de stationnement plus favorables, conditions de circulation privilégiées ou encore accès à des zones à des circulations restreintes.

Publicité
Pour le moment, ces vignettes ne sont pas obligatoires sur les véhicules. Ce qui veut par conséquent dire qu’aucune verbalisation n’est prévue en cas d’absence sur un pare-brise. Toutefois, ceux qui colleraient des vignettes avec un mauvais numéro sur leur voiture afin de pouvoir circuler en cas de restriction pourront, eux, êtres verbalisés.
Publicité