Normalement répréhensible à partir du 1er novembre, l'absence d'éthylotest ne sera pas sanctionnée avant le mois de mars prochain. La raison ? La pénurie d'éthylotests dont souffre actuellement la France. Tous les détails avec Planet.fr.

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a décidé de reporter les sanctions liées à l'absence d'éthylotest dans les véhicules, alors qu'elles devaient entrer en vigueur le 1er novembre prochain. Finalement, les sanctions ne débuteraient que le 1er mars 2013.

Cette décision fait suite à plusieurs protestations récentes dues à la pénurie actuelle empêchant les automobilistes de se fournir en éthylotests. Manuel Valls a donc précisé que "le report doit permettre aux automobilistes de s'équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix". En effet, qui dit rareté, dit inflation des prix...

Publicité
"Evaluer l'intérêt de ce dispositif"En attendant, le ministre de l'Intérieur espère que ce délai sera "mis à profit pour permettre d'évaluer l'intérêt de ce dispositif" avec les associations d'usagers et celles des victimes de la route. Les associations avaient en effet critiqué le dispositif, estimant que les éthylotests souffraient d'un manque de fiabilité. Elles avaient aussi regretté que ce soit les conducteurs de bonne foi qui seraient principalement pénalisés, et pas les consommateurs d'alcool.

© FRED TANNEAU / AFP

Publicité