Les automobilistes des grandes zones urbaines de France ont passé plus de 45 heures bloqués dans les bouchons cette année. Une situation qui, au final, leur a couté quelques centaines d’euros.

Les embouteillages sont synonymes de perte de temps, mais aussi d’argent. Selon une estimation réalisée par l’institut de recherche londonien CEBR et la société d’info-trafic américaine Inrix, les automobilistes des grandes zones urbaines de France ont passé 47 heures en moyenne dans les embouteillages au cours de cette année. Mis bout à bout, tous ces bouchons auraient ainsi coûté quelque 5,9 milliards d’euros, soit 677 euros par foyer.

589 millions d’euros en dépenses de carburantDans le détail, cette somme s’expliquerait notamment par la dépense liée au carburant, environ 568 millions d’euros, et par la perte de temps engendrée par les embouteillages. En restant bloqués dans leur véhicule, les automobilistes sont moins, voire pas du tout, productifs pour leur travail et ceci représente une perte de 3,5 milliards d’euros. Outre ces deux principales raisons, l’étude a également pris en compte la répercussion sur les prix à la consommation. Pour ce faire, les chercheures ont calculé les prix du transport des marchandises par les routes, en tenant compte des retards de livraison liés aux bouchons.

Publicité
Des conséquences sur l’environnementEt si les embouteillages ont une incidence sur le porte-monnaie des Français, ils impactent également la qualité de leur air. Le rapport indique ainsi que pour compenser toute la pollution générée par les embouteillages dans les 13 plus grandes agglomérations de l’Hexagone, il faudrait planter près de 200 arbres.
Publicité