Le magazine Auto Plus a révélé fin mars les changements qui interviendront pour le contrôle technique dès 2018. En voici un aperçu. 

Les sanctions vont être plus sévères. La revue spécialisée Auto Plus a révélé fin mars les nouveautés du contrôle technique qui entreront en vigueur dès 2018.

Parmi les changements importants à retenir, on retiendra notamment l’apparition de "126 défaillances critiques" qui déboucheront sur une interdiction de circuler immédiate : étriers de frein en mauvais état, feux stop hors-service, pneus usés… Si le véhicule a l’une de ces défaillances, l’automobiliste recevra une vignette qui lui permettra de circuler pendant une journée. Le temps de l’emmener immédiatement le réparer sous peine de ne plus pouvoir conduire ensuite. Ou d'écoper d’une amende de 135 euros. 

Objectif : réduire les véhicules dangereux 

Publicité
196 défaillances majeures seront quant à elles toujours soumises à une contre-visite dans les 2 mois suivant le contrôle technique. Pour les découvrir, neuf grandes fonctions seront testées sur le véhicule : Identification, freinage, direction, visibilité, feux/dispositifs réfléchissants et équipements électriques, essieux/roues/pneus/suspension, châssis et accessoire.

Ces nouvelles mesures ont pour objectif de réduire la circulation des véhicules dangereux sur les routes et ainsi accroître la sécurité routière.