Si vous êtes propriétaire d’un parking privé qui n’est pas toujours occupé, la société Vinci Park vous propose de le transformer en parcmètre pendant les heures où il est libre. Une solution qui permettrait de désencombrer les villes, mais aussi de vous rapporter un peu d’argent.

Voilà une idée qui devrait ravir les automobilistes et encore plus ceux des grandes villes. A Paris par exemple, ces derniers passent en moyenne une année de leur vie à chercher une place pour se garer !

La solution du numéro un mondial du stationnement ? Proposer aux personnes qui possèdent des parkings privés de les louer pendant les heures où ils ne sont pas occupés. En effet, l’idée repose sur un constat mathématique simple : "il y a dans la capitale 160 000 places de stationnement public (voierie et parking) et 500 000 places dans des parkings privés", explique Serge Clémente, PDG de Vinci Park, selon des propos rapportés par Challenges.fr.

Déjà pratiquée dans d’autres pays, cette solution présente un intérêt financier évident, tant pour Vinci Park que pour les propriétaires de parkings privés. Les places n’étant pour la plupart pas occupées 24h/24, pourquoi ne pas les louer et faire de l’argent ?

Se garer avec son smartphone ?A la pointe de la technologie et afin de fidéliser ses clients, la société Vinci Park à déjà mise au point une application qui permet de connaître "le nombre de places disponibles dans les parkings les plus proches et l’itinéraire à suivre", peut-on lire sur Challenges.fr.

Mais ce n’est pas tout. Cette application vous guidera également à l’intérieur du parking, jusqu’à la place où vous pourrez garer votre voiture. Et pour ceux qui n’arrivent jamais à se souvenir de l’emplacement en question, il leur suffira de "flasher" un QRcode avant de quitter les lieux afin d’être guidé jusqu’à leur véhicule à leur retour !

Vous pouvez également réserver votre place à l’avance. Un service payant qui s’élève à 5 euros pour une placée réservée au moins 48 heures plus tôt, 10 euros pour ceux qui s'y prennent la veille.

Un système qui se démocratiseMalheureusement, toutes ces nouveautés ne sont pas encore disponibles partout. Néanmois, deux parkins "témoins" existent déjà : un à Paris près du BHV et un autre à Nancy.

Publicité
"Nous militons pour que dans chaque ville il y ait un acteur unique qui puisse gérer de façon fine l'offre de stationnement" conclut Serge Clémente, selon des propos rapportés par le magazine économique. Alors seriez-vous prêt à louer le vôtre ?

© zigazou76/Flickr

Publicité