Basés sur le modèle des tickets restaurant, les chèques essence pourraient venir en aide aux travailleurs pour contrer la hausse du prix des carburants.

Tandis que l'envolée prix de l'essence ne cesse de faire débat – le gouvernement vient d'annoncer une baisse immédiate de 6 centimes par litre et certains supermarchés vont vendre à prix coûtant – Laurent Wauquiez a émis une autre proposition :

"Pourquoi est-ce que le gouvernement ne met pas en place un chèque essence, sur le modèle des tickets restaurant ou des chèques vacances?", s’est interrogée lundi l’ex-secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur sur France Info.

Une mesure qui serait financée par les employeurs et les grands groupes pétroliers. "Ça me semble juste. (...) On a vu les bénéfices qu'ils faisaient", a poursuivi le député UMP de Haute-Loire, qui souhaiterait également que le gouvernement y place "une partie de son surplus de recettes".

 

Priorité aux travailleurs

Cela permettrait "d'avoir un chèque essence ciblé prioritairement sur les Français qui travaillent, ceux qui n'ont pas le choix" et "ne peuvent pas prendre les transports en commun" pour se rendre sur leur lieu de travail, a expliqué Laurent Wauquiez.

Publicité
Une idée déjà envisagée en 2011 par le gouvernement Fillon puis finalement abandonnée face à l’opposition des groupes pétroliers… Si l'idée parvient de nouveau à se faire entendre aujourd'hui, reste à savoir si elle pourra désormais se frayer un chemin pour se concrétiser.  
Publicité