Le dispositif est en cours d’expérimentation sur plusieurs autoroutes franciliennes et pourrait à terme se développer dans toute la France. Explications.  

Des feux sur l’autoroute pour diminuer les embouteillages ? C’est ce que la direction des routes d’Île-de-France expérimente en ce moment sur l’A4, l’A6 et l’A86, rapporte lundi le site Capital.fr.

Depuis décembre, les bretelles d’accès à plusieurs autoroutes franciliennes sont en effet équipées de feux afin de fluidifier la circulation. Ces derniers ne se mettent en route que lorsque la circulation se densifie.

Le fonctionnement est simple. "Des capteurs sont installés sur l'autoroute pour mesurer l'état du trafic en temps réel. Des feux tricolores sont ensuite installés sur les bretelles", explique Capital.fr. Si le trafic est fluide, le feu reste vert, mais si les embouteillages commencent, il passera alors au rouge.

Un feu de 30 secondes

La durée de l’arrêt au feu n’excèdera pas les 30 secondes, ce qui empêchera de créer de nouveaux bouchons dans les bretelles d’autoroutes et par conséquent dans les sorties des agglomérations proches, ajoute le site d’information.

Publicité
Ce système est susceptible de faire gagner à l'automobiliste jusqu'à 10 minutes sur un trajet d'une demi-heure, estiment des experts interrogés par France 3. Un dispositif qui pourrait alors s'étendre dans le reste du pays s'il fait ses preuves. 

A lire aussi - Voici l'astuce pour payer moins cher l'autoroute