Les tarifs de péage des autoroutes vont augmenter à partir du 1er février. Une hausse qui a lieu au début de chaque année.

Les tarifs des péages vont connaître une nouvelle hausse. Pour ceux qui, comme le chanteur De Palmas « sont sur la route, toute la sainte journée », le doute ne viendra s’immiscer : ils paieront plus cher dès le 1er février. En moyenne, on va constater une augmentation au guichet de 1,94% pour toutes les classes de véhicules, et pour l’ensemble du réseau APRR (autoroutes Paris-Rhin-Rhône) et AREA (Société des autoroutes Rhône-Alpes).

Les raisons de cette augmentation sont connues : indexation sur l’inflation et nécessité de poursuivre les investissements dans les infrastructures. C’est bel et bien le contribuable qui a financé la construction du réseau français, mais c’est aux compagnies, qui les ont rachetés suite à la privatisation de 2005, de les entretenir.

Publicité
Si la hausse sera de 1,94%, ce chiffre reste une moyenne qui ne sera pas appliquée partout. Dans certains cas, les usagers ne constateront aucune modification des tarifs. Des disparités qui s’expliquent par la règle de l’arrondi. Pour permettre la fluidité des transactions aux guichets des bornes à péages, à titre d’exemple il s’en effectue 160 millions chaque année sur le réseau APRR, les compagnies s’efforcent de proposer des tarifs arrondis à la dizaine de centimes. Une hausse de moins de 6 centimes sur une tranche de 10 centimes ne sera donc pas répercutée. Une augmentation égale ou supérieure sera elle vue à la hausse. Cependant pour les hausses inférieures à 6 centimes, l’augmentation est prise en compte l’année suivante. Ouf !

 

Publicité