A partir de 2014, la formule fiscale des bonus-malus automobiles sera modifiée. Les voitures polluantes verront leur malus augmenter, tandis que le bonus des voitures plus écolos sera revu à la baisse.   

©Mario Groleau/mgroleau.com/flickr.com<img src="/files/images/TMP_field_image/1.jpg" width="310" height="206" alt="" title="©Mario Groleau/mgroleau.com/flickr.com" class="colorbox colorbox-insert-image" />

Les députés viennent de trancher : à partir de 2014, la formule fiscale des bonus-malus écologiques subira quelques modifications. Pour lutter activement contre l'émission de CO² et le déficit des bonus-malus, les parlementaires ont opté pour l'augmentation de la taxe sur les voitures polluantes. Elle passera de 100 à 250 euros pour les automobiles qui émettent entre 136g et 140g de CO² au km, de 300 à 500 euros pour celles qui émettent entre 141 et 145g de CO² au km et jusqu'à 8 000 euros pour toutes voitures dont les émissions de CO² excèdent les 200g/km. Une mesure qui devrait inciter plus d'une personne à se tourner vers les voitures plus "propres".

Le bonus revu à la baisse

Publicité
Néanmoins, les bonus touchés par l'acheteur lors d'un achat d'une voiture à faible consommation seront aussi revus.... à la baisse. Dans certains cas, ces bonus disparaissent. Ainsi, la prime de 200 euros sur les voitures qui émettent entre 90 et 105g de CO² est supprimée. Concernant les petites automobiles (entre 60 et 90g d’émission), la prime à l’achat ne dépassera pas les 150 euros, contre 550 euros auparavant.

Par ailleurs, cette proposition sera décidée par décret dès le 1er novembre 2013. 

Publicité