Auto
Publicité

143 PV en un jour pour un conducteur

Réagissez ! - 2 commentaires

Un conducteur a reçu 143 fois la même contravention pour avoir roulé sans kit de sécurité obligatoire. Cet oubli a failli lui couter 13 000 euros.

Publicité

Dur retour de vacances pour cet habitant de Capbreton. Le 8 octobre dernier, Gilles découvre 143 contraventions de 90 euros chacune dans sa boite aux lettres. Le motif : " circulation avec un moteur ne disposant pas de triangle de pré-signalisation conforme." Le délit a bien été commis par l’automobiliste, le 30 septembre. Mais une seule fois ! Selon la gendarmerie de Dax, contactée par TF1 News, " le procès verbal a été rédigé électroniquement par un système récemment mis en place, ce qui pourrait expliquer ce bug ". La gendarmerie lui aurait donc conseillé de contester ses amendes par courier... une à une !

 

Fort heureusement pour Gilles, il n'aura finalement pas à envoyer 143 lettres pour éviter de payer les 12870 euros réclamés. Car il existe une hotline des PV (dont le numéro est inscrit sur chaque papier) pour faire classer sans suite ses amendes, s’il s’agit bien d’un bug informatique.  Sauf qu'aux dernières nouvelles l'interressé n'arrivait pas à la joindre... jusqu'à qu'il reçoive lui-même, en fin de compte, un appel de sa préfecture pour lui signaler que toutes ses contraventions étaient annulées, y compris celle qui était justifiée.

  Crédit photo : Guillaume BONNEFONT/IP3

A lire aussi :

10 astuces pour constester les PV

Tout savoir sur les PV

 

 

Je souscris à la newsletter planet À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Planet

2 commentaires

Cet oubli a failli lui couter

Portrait de ChA.

Cet oubli a failli lui couter 13 000 euros écrivez-vous. Vous auriez dû préciser aussi que : 

 

Il existe une hotline des PV (dont le numéro est inscrit sur chaque papier) pour faire classer sans suite ses amendes, s’il s’agit bien d’un bug informatique. Sauf qu'aux dernières nouvelles l'interressé n'arrivait pas à la joindre... jusqu'à qu'il reçoive lui-même, en fin de compte, un appel de sa préfecture pour lui signaler que toutes ses contraventions étaient annulées, y compris celle qui était justifiée.

 

Tout est bien qui finit bien !! 

Votez pour ce commentaire: 

cela prouve si besoin était

Portrait de jacswr

 cela prouve si besoin était le sérieux du système quand il ne repose que sur des machines !! vive le progrès .... 

Votez pour ce commentaire: