Souvent pointée du doigt pour ses pubs mettant en scène des filles très dénudées, des mannequins mineurs hyper sexualisées ou des conditions de travail contestables, la marque américaine fait de nouveau parler d'elle pour sa dernière campagne, dans laquelle une musulmane pose seins nus.

 La dernière pub qui fait scandale

La marque American Apparel va-t-elle trop loin ? Sa dernière campagne de pub, publiée dans le magazine Vice est en tout cas source d'une nouvelle polémique. La marque de vêtements fait en effet poser une jeune femme topless, l'inscription "Made in Bangladesh" dissumulant tout juste sa poitrine. Si le mannequin, Maks, 22 ans, qui travaille pour American Apparel et née au Bangladesh, soutient le message porté par la marque, il est moins sûr que les membres de sa famille, qu'elle décrit comme des musulmans conservateurs, ou son pays d'origine, accueillent la nouvelle avec autant d'enthousiasme. Pour la marque, qui a fait de ces campagnes chocs sa marque de fabrique, c'est donc un nouveau  coup de pub réussi. Souvent critiquée pour ses campagnes flirtant avec l'industrie porno, l'hyper sexualisation de mannequins mineurs ou encore les conditions de travail discutables de ses employés, American Apparel persiste et signe. Florilège de ses pubs les plus chocs.

Publicité