Revue du web
Avec Atlantico
L'attentat déjoué au Louvre le 3 février en début de journée incite à se poser une question : est-ce que la période électorale dans laquelle nous nous engageons pousse les membres de l'Etat Islamique à commettre des attentats sur le sol français ?
Sport
Avec La Tribune
Uber confirme sa volonté d’investir de façon conséquente dans le sponsoring sportif et plus particulièrement dans le football pour asseoir son modèle en dévoilant aujourd’hui la signature d’un partenariat avec Manchester United. Les deux partenaires vont établir une étroite collaboration dans le but d’améliorer l’expérience matchday des supporters. Décryptage…
Monde
Le site de conseils et de réservation de voyages, TripAdvisor, a dévoilé récemment son classement 2016 des meilleurs musées du monde. Découvrez les 10 premiers en images. 
Vidéos A la une
Bosch à Madrid A Madrid le Musée du Prado présente cet été l'exposition 'la plus complète' jamais réalisée des oeuvres du flamand Jérome Bosch (en Espagne on dit El Bosco) dont on commémore cette année les 500 ans de sa mort. Cinéma à Karlovy Vary Le festival de cinéma d'Europe centrale c'est Karlovy Vary bien sûr, en République tchèque. Cette année Jean Reno, Willem Dafoe and Charlie Kaufman sont les principaux invités... Festival à La Rochelle Autre rendez vous cinéphilique celui de La Rochelle qui propose aux amateurs quelque 200 films ainsi que des rétrospectives d'auteurs comme celle consacrée à l'un des plus grands documentaristes vivant, Frederick Wiseman. Gülsün Karamustafa à Berlin Et enfin à Berlin, une exposition consacrée à Gülsün Karamustafa un artiste considéré comme l'un des artistes turcs les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle et qui n'a eu de cesse d'explorer les questions socio-politiques de la Turquie contemporaine.
Vidéos A la une
Après six mois de blocage politique, les espagnols sont appelés aux urnes pour les élections législatives. Les espagnols votent pour savoir s'ils gardent la droite au pouvoir ou s'ils vont prendre un nouveau cap. Les leaders des différents partis ont déjà voté. Quant aux premières estimations, elles seront faîtes dans la journée.
Vidéos A la une
Le 11 juin comme chaque année dans l’hémisphère nord c'était la World Naked Bike Ride, une journée mondiale de manifestations...
Vidéos A la une
Santander rattrapée par le scandale Swissleaks. Le siège madrilène de la première banque espagnole a été perquisitionné par la police ce vendredi dans le cadre d'une enquête sur 40 cas présumés d'évasion fiscale. Tous les détenteurs de comptes soupçonnés étaient également clients de HSBC Private Bank, la filiale suisse de HSBC. Leurs noms figurent sur la liste de comptes divulguée en 2008 par Hervé Falciani, ancien employé français de la banque britannique en Suisse. HSBC est sous le coup d'enquêtes dans le monde entier pour avoir encouragé un système d'évasion fiscale à l'échelle internationale par l'intermédiaire de sa branche suisse.
Vidéos A la une
Au coeur des sculptures de Picasso Vous connaissiez Picasso le peintre mais peut-être moins le sculpteur et pourtant... Le maître espagnol a laissé une oeuvre plus confidentielle que sa peinture mais pourtant abondante. Le musée Picasso de Paris l'expose jusqu'au 28 août 2016. A découvrir, des bronzes, des pièces en béton, des assemblages de tiges de fer... de ses premiers modelages aux toles pliées des dernières années. 60 ans de travail. 'Botticelli Reimagined' ou comment Botticelli inspire l'art Le Victoria and Albert museum de Londres se penche sur l'influence de Botticelli dans l'art. Cette exposition présente 50 oeuvres du maître florentin, confrontées à d'autres formes artistiques issues du design, du cinéma, de la mode... Une approche comparative résolument moderne à découvrir jusqu'au 3 juillet. Georges de La Tour dans la lumière du Prado On reconnaît sa peinture à des jeux d'ombres et de lumières, notamment sur les visages... Le Musée du Prado accueille une exposition exceptionnelle de 30 toiles du peintre français Georges de la Tour. Oublié pendant des siècles, le Lorrain est le peintre français le plus important du XVIIe siècle. Joan Miro format XXL à Francfort Les grands formats et peintures murales de Joan Miro s'exposent au Schirn Kunsthalle de Francfort. Une cinquantaine d'oeuvres du peintre catalan, figure du mouvement surréaliste sont à découvrir jusqu'au 12 juin.
Vidéos A la une
Le Real Madrid, club le plus titré d'Europe, a encore brillé en finale de la Ligue des Champions face à son frère ennemi, l'Atletico Madrid....
Vidéos A la une
Madrid, Valence, Rome, ce samedi plusieurs villes ont vu un déferlement de mobilisations néo-nazies. La capitale espagnole a autorisé cette...
Vidéos Argent/Bourse
Jean-François Arnaud recommande Barón de Ley, société espagnole négociatrice et productrice de vins. D'ici 12 à 18 mois, Barón de Ley pourrait atteindre 130 euros d'objectif de cours. - Pépites & Pipeaux: focus sur les valeurs à acheter ou à éviter par Jean-François Arnaud, gérant actions chez Talence Gestion. - Intégrale Placements, du vendredi 20 mai 2016, présenté par Cédric Decoeur, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Contre l'avis des médecins qu'il a consultés, Cristiano Ronaldo va jouer ce soir contre Manchester City. À ses risques et périls.
Vidéos A la une
Nous sommes allés dans le quartier de San Blas, épicentre de l’héroïne et de la cocaïne à Madrid. Les habitants ont mis en place des...
Vidéos A la une
Une semaine après sa victoire 1-0, l’Atlético Madrid affronte ce soir le Bayern Munich afin de valider son ticket pour la finale de la Ligue...
Vidéos A la une
Un héros sorti de l'ombre ! Saul a été le grand artisan de la victoire de l'Atlético Madrid face au Bayern Munich, mercredi soir en...
Vidéos A la une
Le jour décisif est arrivé pour l'Atlético Madrid ! Les Colchoneros accueillent mercredi soir le Bayern Munich dans le cadre des demi-finales...
Vidéos Sport
Dominés par le Real au Camp Nou samedi soir, les Blaugranas n'ont pas préparé dans les meilleures conditions leur quart de finale aller de la...
International
Alors que Bruxelles vient de subir une double attaque, retour sur ces attentats survenus dans les capitales européennes. De son côté, Berlin craint d'être la prochaine cible.
Vidéos A la une
Hantise de tous les services de sécurité en Europe, le scénario des attaques coordonnées, presque simultanées, s'est déroulé mardi matin à Bruxelles. Le 13 novembre dernier, Paris et Saint-Denis avaient déjà été les cibles de plusieurs commandos. Un mode opératoire qui rappelle celui de Madrid en 2004, de Londres en 2005 et de Bombay en 2008. Objectif : semer la confusion chez les secours, tout en faisant le maximum de victimes.
Vidéos Sport
Un des meilleurs trios offensifs de l'histoire du football contre l'actuelle meilleure défense en Europe, voilà ce que va nous proposer le choc...
Vidéos A la une
Confiants mais prudents. Voilà les deux mots d'ordre du côté du PSV Eindhoven à l'heure du match retour contre l'Atletico Madrid en 1/8 de...
Vidéos A la une
L'Atletico Madrid n'a pas le droit à l'erreur mardi soir contre le PSV Eindhoven, après avoir fait match nul chez les Néerlandais lors du 1/8...
Vidéos A la une
Rien à perdre. C'est dans cet état d'esprit que se présente l'AS Roma à Madrid mardi soir, en match retour de la ligue des champions. La...
Vidéos Sport
Mercredi soir l'AS Roma accueille le Real Madrid dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions et c'est avec un état d'esprit...
Vidéos A la une
Quelle actrice a remporté le prix du meilleur rôle féminin à l'occasion du Prix Goya 2016 ? Le tapis rouge était peuplé de beau monde :...
Vidéos A la une
Trois semaine avant la cérémonie des Oscars en France, la soirée Goya en Espagne a récompensé samedi soir les meilleurs longs-métrages. Le film français Mustang de la réalisatrice Deniz Gamze Ergüven a décroché le Goya du meilleur film européen. Le grand vainqueur de la soirée est la comédie dramatique espagnole Truman de Cesc Gay.
Monde
A Madrid, l’hôtel Silken Puerta America offre un véritable dépaysement aux clients, avec des chambres qui semblent tout droit sorties d’un film de science-fiction. Découverte.  
Vidéos Insolite
En Espagne, à San Bartolomé de Pinares, une tradition ancestrale consiste à faire passer les chevaux du village par-dessus des feux de joie. Ce...
Vidéos A la une
Ça y est, c'est le grand saut pour Zidane ! Sa nomination à la tête du Real Madrid est pour lui un challenge considérable. Admiré par les...
Vidéos A la une
C'est un poids lourd du Parti Populaire espagnol (PP) qui débarque à La Nucia dans la province d'Alicante. José Manuel García Margallo, ministre des Affaires étrangères vient fouler sa terre d'origine pour défendre les couleurs du parti au pouvoir en Espagne. Ici, le PP a régné en maître pendant des années. En 2011, il a décroché 8 sièges sur 12 au Congrès des députés à Madrid. Mais cette fois-ci, il pourrait n'en conserver que 5, car l'arrivée de nouveaux partis dans le paysage politique espagnol semble sonner le glas du bipartisme. 'Les résultats des sondages à Alicante ne sont pas différents du reste de l'Espagne. Je crois que c'est une tendance générale. La compétition entre les 4 partis est très rude. Nul doute que nous arriverons les premiers. Nous verrons qui arrivera en deuxième, quelle distance il y aura entre nous et ce que nous devrons apporter au parti pour que Mariano Rajoy soit chef du gouvernement', dit José Manuel García Margallo, ministre espagnol des Affaires étrangères et candidat du PP à Alicante. En appeler au vote utile n'est plus efficace. Les électeurs sont méfiants, refroidis par les nombreuses et incessantes affaires de corruption qui ont secoué notamment la région de Valence. 'Il est vrai que beaucoup de militants du PP nous en veulent, que beaucoup de sympathisants du PP nous ont tourné le dos et que beaucoup d'électeurs hésitent à nous donner une nouvelle fois leur voix. Et ils ont raison, car il y a eu des affaires de corruption scandaleuses. Mais il s'agit de cas anciens et minoritaires', ajoute José Manuel García Margallo. Jouer la carte de la transparence et mettre en avant les reformes menées par le gouvernement de Rajoy ces quatre dernières années pour convaincre les nombreux indécis. Ici, on veut y croire. 'Il a fait des changements, et les changements, c'est aussi une bonne chose pour que les jeunes qui sont plus sceptiques, ne se tournent pas vers d'autres partis, mais qu'ils adhèrent au PP. Je pense que nous pouvons attirer des nouveaux électeurs', dit une adhérente du PP. Vicença Batalla, euronews: 'Dans des communes comme La Nusia, à Alicante, se joue la fin du bipartisme et du vote utile, qui jusqu'à présent a toujours profité aux deux grandes formations politiques en Espagne. Du nombre de voix que perdront le PP et le Parti socialiste, dépendra la formation du futur gouvernement à Madrid'. Les socialistes du PSOE comptent sur Pedro Sánchez, leur jeune candidat à la Moncloa, le siège du gouvernement espagnol, pour contenir la fuite de leurs électeurs vers les nouveaux partis. Principale force d'opposition, en 2011, le PSOE avait fait élire 4 députés sur les 12 de la province d'Alicante. Julián López, professeur d'Économie à l'Université d'Alicante mène la liste socialiste pour cette circonscription. C'est la première fois qu'il se présente aux élections législatives. 'L'expectative que nous avons, c'est que le PP sera le parti le plus lésé par la rupture du bipartisme dans la province d'Alicante. Pourquoi ? Parce qu'ici le PP était un parti fondamentalement hégémonique et il a complètement perdu cette hégémonie. Nous l'avons vérifié lors des élections régionales et municipales du mois de mai. Nous pensons qu'il sera le grand perdant et nous, nous aspirons à maintenir au moins les 4 députés que nous avons', explique Julián López. Les militants socialistes ont enterré le bipartisme et l'alternance politique amochée par l'usure du pouvoir. L'heure est au partage de ce dernier, comme c'est déjà le cas dans la ville d'Alicante et dans la région de Valence où les socialistes gouvernent avec une coalition de gauche. 'Ici, le tripartisme a réussi, ici comme dans beaucoup d'autres communes suite aux élections locales. Quoi qu'on en dise, ça fonctionne très bien. Car c'est ce que les gens ont voulu : que la gauche gouverne coûte que coûte. Si on ne peut pas gouverner seul, on pourra gouverner en coalition avec d'autres', militante PS. Si cette électrice semble déterminée, d'autres sont plus sceptiques sur la possibilité pour les socialistes de diriger, aux vues de la concurrence féroce présente à droite, comme à gauche. 'A mon grand regret, le socialisme va accuser une chute. Je ne peux pas dire à quel degré ni si elle sera sévère ou limitée. Le Parti socialiste est dans l'incertitude. Dans ce pays, le centre est très disputé. Il y a beaucoup de formations politiques du centre. Et il arrive un moment où il faut prendre parti pour un côté ou l'autre', tempère une autre militante. En effet, les sondages annoncent un partage en quatre du corps électoral espagnol, une situation inédite qui rend les lendemains du vote très incertain.

Pages

Publicité