Vidéos A la une
"Faire réussir l'économie française dans une société d'innovation qui va beaucoup plus vite". C'est l'objectif de Macron 2, ce texte centré sur l'innovation numérique au service des entreprises. Emmanuel Macron en a dévoilé la philosophie, mardi en commission des Affaires économiques. Avant de parvenir à un texte, le ministre mènera une longue consultation (acteurs économiques, parlementaires) qui s'étendra jusqu'à la fin de l'année. Le ministre de l'Économie veut se "donner le temps". Un façon pour lui de tirer les enseignements de l'examen houleux de sa loi adoptée grâce à l'article 49-3 le 10 juillet. "Mon objectif dans ce travail c'est qu'on puisse avoir des échanges très en amont. Je pourrais arriver avec des solutions intelligentes ou pas, mais elles arriveront comme des formes d'agressions ultimes parce que faites dans le secret d'une administration ou d'un bureau ministériel", explique Emmanuel Macron. L'exemple des VTC Le ministre explique que ce deuxième texte comportera "une approche économique multi-sectorielle". "L'objectif n'est pas d'avoir beaucoup d'articles", veut rassurer Emmanuel Macron. Pour appuyer sa démonstration, Emmanuel Macron a longuement cité l'arrivée des VTC sur le marché des taxis. "Une très bon laboratoire" selon lui, pour déterminer ce dont a besoin la société française. "On voit bien que l'on n'y arrive pas, affirme Emmanuel Macron, parce que l'on est collectivement pris dans un monde qui change plus vite que la fabrique de la loi". Pour le ministre, il ne faut pas "opposer taxis et VTC" mais essayer de "voir comment l'innovation numérique transforme des professions existantes et des usages". Il souligne le fait que les VTC ont fait accéder à la mobilité "des gens qui n'allaient pas vers les taxis" et donc que "cela a accru la demande". Il reste donc encore beaucoup de discussions avant que ce texte ne voit le jour. Entretemps, la secrétaire d'État au Numérique, Axelle Lemaire, présentera une loi cet été pour "clarifier le cadre juridique" du numérique.
Publicité