Vidéos A la une
La tour du Crédit Lyonnais a été évacuée après qu'un feu électrique se soit déclaré en sous-sol.
Vidéos A la une
Un homme de 41 ans comparaît vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir aidé une adolescente de 14 ans qui projetait de rejoindre la Syrie pour faire le jihad. En février 2014, il avait été contacté par un recruteur syrien pour aider la jeune fille à trouver un hôtel à Lyon avant son départ vers la Turquie, passage obligé avant de rejoindre la Syrie. Il avait payé la moitié du prix de la chambre et l'avait conduite à l'aéroport le lendemain où l'adolescente avait été interpellée. Il risque 10 ans de prison et 225.000 euros d'amende.
Vidéos A la une
La Cour d'appel de Paris a annulé mardi l'arbitrage controversé qui avait accordé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son vieux litige avec le Crédit Lyonnais. L'homme d'affaires devra donc rembourser la somme perçue. "L'effet juridique d'une rétractation c'est la restitution des sommes indûment perçues par le bénéficiaire. C'est une première victoire dans le rétablissement de ce qui aurait dû être dès le début", a indiqué Jean-Yves Garaud, avocat de l'EPFR. La Cour d'appel va reprendre le dossier pour une deuxième étape qui opposera le Consortium de réalisation, chargé de gérer le passif du Crédit lyonnais et Bernard Tapie.
Publicité