Vidéos A la une
YAOUNDÉ - 3 juillet 2015 - Après l'Angola et le Bénin, François Hollande a achevé vendredi au Cameroun sa tournée éclair en Afrique. Sujet principal de conversation avec Paul Biya, l'inamovible président camerounais, la menace Boko Haram. Depuis plus d'un an, la secte islamiste, traditionnellement implantée au nord-est du Nigeria multiplie les exactions dans les pays voisins, au Niger, au Tchad, mais également au Cameroun. En privé, le président français a également évoqué le sort de Lydienne Yen-Eyoum. Cette avocate franco-camerounaise condamnée à 25 ans de prison pour détournement de fonds clame son innocence. Le Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU a jugé arbitraire son arrestation.
Publicité