Politique
L’entourage de Nicolas Sarkozy n’est pas tendre avec Lydia Guirous depuis qu’elle a quitté la direction des Républicains. Il y a quelques jours encore, l’ex-porte-parole du parti était pourtant dans les petits papiers de son chef…
Vidéos A la une
La porte-parole du parti Les Républicains depuis juin, Lydia Guirous, a assuré lundi que l'ex-UMP entendait "fermer les frontières, arrêter Schengen, arrêter la libre circulation". Elle a également affirmé que le parti était pour un lute avec "des troupes au sol contres Daesh". Son homologue Sébastien Huyghe a du rattraper ces propos en précisant: "Quand on dit les fermer, c'est que les règles pour entrer soient appliquées, que gens ne rentrent pas clandestinement de manière massive. C'est ça que nous attendons". Interrogé par la presse sur la ligne du parti concernant l'intervention de troupes au sol, il a dû ajouter que ce n'était "pas la position officielle" du parti même si "un certain nombre de voix s'étaient fait entendre au sein du parti".
Publicité