Vidéos à la une
Ce mercredi matin, des élèves d'un lycée australien ont été évacués après une alerte à la bombe. Une scène habituelle depuis trois jours dans le pays, mais à chaque fois la police ne trouve rien. De fausses alertes qui se multiplient comme aux Etats-Unis, Japon, Royaume-Uni, mais aussi en France. Derrière ce phénomène inquiétant, il s'agirait d'un groupe de six internautes appelé "La brigade d'évacuation". Leur but : semer le chaos.
Publicité