Société
Un homme soupçonné d'avoir brûlé le fils de son ex-compagne en le collant à un radiateur a été placé en détention jeudi dans le Lot-et-Garonne. 
Vidéos Alaune
A Marmande, dans le Lot-et-Garonne, un quadragénaire est mort dans une collision avec un train, à un passage à niveau.
Vidéos Alaune
Les clients d'un supermarché de Brugnac, dans le Lot-et-Garonne, ont eu la surprise de faire leur course, mercredi, au milieu des cochons. Des éleveurs de la région ont lâché les bêtes pour montrer leur insatisfaction au sujet des propositions gouvernementales pour face à leur situation professionnelle critique. "Sortie du côté un peu humoristique d'avoir emmené les cochons, c'est profondément un cri d'alerte qu'on lance à la population", explique Pierre Brosz, éleveur de porcs du département.
Vidéos Alaune
Les automobilistes et habitants de Marmande, dans le Lot-et-Garonne, sont en colère. Depuis deux ans, un radar fixé sur un feu de circulation flashe à tout va, même quand le feu est vert.
Vidéos Alaune
C'est lundi le coup d'envoi de la 30e campagne d'hiver des Restos du coeur. Thierry, responsable de l'association dans le Lot-et-Garonne, est à la tête de plus de 400 bénévoles pour 6000 personnes à servir chaque semaine. Pour lui, c'est quasiment un travail de chef d'entreprise... bénévole.
Vidéos Alaune
Chaque été, le Secours populaire ouvre des centres de loisirs pour les jeunes qui ne peuvent pas partir en vacances. Près d'un quart des 5-19 ans sont concernés. A Temple-du-Lot, dans le Lot-et-Garonne, plus de 1.000 enfants ont pu s'initier à la voile ou à l'aviron.
Vidéos Alaune
Les vacances sont parfois l'occasion de découvrir le monde agricole... Comme à Montagnac sur Auvignon, les exploitations ouvrent de plus en plus leurs portes au public pour leur faire découvrir les métiers de l'agriculture. L'occasion de faire une sortie en famille et peut-être de susciter des vocations.
Vidéos Alaune
Deux écoles élémentaires d'Agen, Lot-et-Garonne, ont installé un système de badge pour comptabiliser les repas et les activités périscolaires des élèves. Trois fois par jour, ces derniers doivent passer leur badge dans une machine qui indique la présence à la cantine, l'inscription ou non à la garderie du soir ou à des activités périscolaires. Ces informations sont ensuite transmises à la mairie de la ville. Mais certains parents dénoncent un "fichage".
Publicité