Insolite
C'est assise, cuisses écartées au beau milieu des visiteurs et devant l'oeuvre de Gustave Courbet, que Deborah de Robertis a réinventé le célèbre tableau jeudi dernier.
Publicité