Vidéos A la une
Alex Pellier, vice-président du syndicat lycéen FIFL, a accusé la ministre du Travail Myriam El Khomri de vouloir "faire évoluer la précarisation en la globalisant". "On ne peut pas accepter ça, comme on ne peut pas accepter de travailler plus de 40 heures par semaine, ce qui ne ferai pas baisser le chômage", a ajouté Alex Pellier. Mercredi, les syndicats lycéens seront dans la rue pour manifester contre la réforme du code du travail, afin de "faire pression" sur le gouvernement pour faire retirer le projet de loi.
Publicité