Revue du web
Avec Atlantico
A l'occasion de la sortie de son livre, "L'enfant oublié", Elizabeth Montfort revient sur les thèmes de la filiation, du mariage et de la famille, qu'elle considère mis en danger par la loi Taubira.
Vidéos A la une
Hervé Mariton, député Les Républicains, et candidat à la primaire de droite était sur BFMTV ce vendredi. Il s'est exprimé sur la loi Taubira, qu'il a qualifiée de "marqueur pour la politique familiale". "La politique familiale, on le voit avec la baisse de la natalité, elle s'est effondrée", a-t-il ajouté. "Le gouvernement a réussi une chose, la démolition de la politique familiale", a-t-il estimé.
Société
La possibilité pour les pasteurs de célébrer des mariages entre personnes de mêmes sexes a été adoptée à une écrasante majorité.
Vidéos A la une
Guillaume Peltier, vice-président de l'UMP, fondateur de la "Droite forte" a répondu aux questions de Ruth Elkrief sur la prise de position de Nicolas Sarkozy contre le mariage pour tous.
Vidéos A la une
Le face à face a opposé Christine Ockrent, journaliste et écrivain, et Jacques Séguéla, publicitaire et consultant chez Havas, qui ont réagi sur la prise de position de Nicolas Sarkozy contre le mariage pour tous.
Vidéos A la une
Hervé Gattegno a commenté la prise de position de Nicolas Sarkozy en faveur de l'abrogation de la loi Taubira sur le mariage pour tous. Il pense que la candidature de l'ancien président de la République à l'élection présidentielle de 2007 était la plus intéressante mais "le Sarkozy de ce week-end était régressif".
Vidéos A la une
Ce mardi matin, Marion-Maréchal-Le Pen était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Elle a évoqué la position de Nicolas Sarkozy au sujet de la loi Taubira qu'elle qualifie de "pas claire comme de l'eau de source, mais plutôt comme de l'eau saumâtre". "Pris par l'engouement de la salle, il a finalement changé son discours. Je pense que c'est la démonstration que cet homme n'a aucune consistance idéologique", a déclaré Marion Maréchal-Le Pen.
Vidéos A la une
Le 17 novembre, la prise de position de Nicolas Sarkozy, qui plaide pour l'abrogation de la loi Taubira sur le "mariage pour tous" a été décryptée par Alain Marschall et ses invités: Ruth Elkrief, journaliste politique de BFMTV, Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV et Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV, dans le 20H Politique, sur BFMTV.
Vidéos A la une
Christine Boutin, présidente d'honneur du Parti chrétien-démocrate et ancien ministre du Logement, était l'invitée de BFM Story. Jusque là, la position de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous était restée indécise. L'ancien président de la République s'est prononcé samedi 15 novembre pour la première fois en faveur d'une abrogation de la loi Taubira, dans le cadre d'un meeting, rassemblant à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) les candidats à l'élection à la présidence de l'UMP. Il a déclaré que "la loi Taubira devra être réécrite de fond en comble, abrogée pour en faire une autre". Pour la présidente d'honneur du Parti chrétien-démocrate Christine Boutin ,"celui qui n'abrogera pas la loi Taubira, ne gagnera pas l'élection présidentielle".
Vidéos A la une
Guillaume Peltier était l'invité de Ruth Elkrief, ce lundi soir sur BFMTV. Le vice-président de l'UMP a évoqué la position de Nicolas Sarkozy sur la loi Taubira. "Premièrement, il veut une loi qui interdise la PMA pour les couples homosexuels et la GPA. Deuxième point, une loi qui ne permettra plus, à partir de 2017, aux couples homosexuels d'adopter des enfants", a-t-il précisé. "On peut changer une loi. Heureusement", a-t-il martelé.
Vidéos A la une
Invité de Ruth Elkrief ce lundi soir, Guillaume Peltier a réagi aux propos de Manuel Valls. Le Premier ministre a évoqué la position de Nicolas Sarkozy sur la loi Taubira en martelant: "On a besoin de responsables publics qui ne cherchent pas à diviser la société française". Pour le vice-président de l'UMP, c'est une "indécence d'entendre Manuel Valls comme François Hollande parler de ne pas diviser la société française, eux qui l'ont à ce point divisée sur cette question". Et d'ajouter: "N'oublions pas que la loi Taubira a jeté dans la rue des millions de Français qui ont contesté le bien-fondé de cette réforme".
Vidéos A la une
Christine Boutin était l'invitée d'Olivier Truchot ce lundi soir sur BFMTV. La présidente d'honneur du parti démocrate a réagi à la confirmation de Nicolas Sarkozy sur l'abrogation de la loi Taubira. "Il a été courageux de le dire même s'il l'a dit sous la pression vraisemblablement. Ce qu'il faut maintenant, c'est qu'il tienne", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter: "Celui qui n'abrogera pas la loi Taubira ne gagnera pas l'élection présidentielle".
Vidéos A la une
Nicolas Sarkozy l'a promis, il abrogera la loi Taubira s'il est élu en 2017. Contacté par les GG, le fondateur de Sens Commun Sebastien Pilard approuve la décision de l'ancien président de la République. Un point de vue que Serge Dufoulon n'accepte pas. Selon lui, au nom des libertés individuelles, ce texte doit être maintenu. Le professeur de sociologie estime que l'opposition devrait plutôt se concentrer sur des problèmes beaucoup plus importants : "Vous ne vous battez pas sur le chômage ou sur les impôts mais sur le mariage... Arrêtez d'emmerder les gens avec ces histoires de mariage" lance-t-il.
Vidéos A la une
Pour Madeleine de Jessey, porte-parole de Sens Commun et invitée ce lundi de Jean-Jacques Bourdin, Nicolas Sarkozy n'a pas fait preuve d'opportunisme politique, samedi, lors d'un meeting au cours duquel il a promis d'abroger la loi Taubira qui instaure le mariage homosexuel. Bourdin Direct est une émission d'information dans laquelle interviennent en direct les acteurs de l'actualité
Vidéos A la une
La prise de position de Nicolas Sarkozy en faveur de l'abrogation de la loi Taubira a été critiquée par Eric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, et Laurent Neumann, précédemment Directeur de la Rédaction de Marianne.
Vidéos A la une
PARIS - 16 nov 2014 - Invité du " Grand Rendez-vous " d'Europe 1/Le Monde/i Télé, Bernard Cazeneuve a raillé Nicolas Sarkozy qui cède à la " foule ". Lors d'un meeting, l'ancien président de la République s'est prononcé la veille pour l'abrogation de la loi Taubira après avoir plaidé pour une simple réécriture du texte et déclenché les sifflets de son auditoire, constitué d'opposants farouches au mariage pour tous. Un revirement moqué par toute la gauche et notamment par le ministre de l'Intérieur. " Si je comprends bien, il est dans une salle, il prononce une phrase, la foule présente dans la salle dit autre chose et lui finit par dire comme la foule. Ce n'est pas du tout ma conception de la politique ", affirme Bernard Cazeneuve. " Je pense que lorsqu'on a des convictions, on fait en sorte que la foule s'y rallie " ajoute-t-il.
Vidéos A la une
Les deux candidats à la présidence de l'UMP se sont disputés les faveurs de la foule de militants réunis pour les écouter sur la loi sur le mariage pour tous.
Vidéos A la une
L'ancien chef de l'Etat a confirmé son hostilité à la loi Taubira lors d'un meeting organisé à Paris par une association proche de La Manif pour Tous, "Sens commun".
Politique
Invitée ce mercredi matin sur le plateau de BFM TV, Nadine Morano a indiqué que "l'abrogation" de la loi Taubira n'était pas dans la liste des priorités de l'UMP.
Politique
Au cours d'une réunion publique lundi soir à Vélizy, Nicolas Sarkozy a déclaré qu'il fallait "réécrire" la loi Taubira.
Vidéos A la une
Au lendemain de la Manif pour tous, les GG ont vivement débattu sur la loi Taubira. Mais alors que Ludivine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous et partisane de l'abrogation du texte, intervient dans l'émission, Mourad Boudjellal l'interroge sur l'adoption par les couples homosexuels. Le président du Rugby Club Toulonnais lui demande si elle préfère voir des enfants sans parents, dans la misère affective et financière, plutôt que de voir des enfants heureux mais adoptés par des couples gay... Un désaccord s'installe donc entre les deux personnes.
Vidéos A la une
Le 5 octobre, la mobilisation de la Manif pour tous et la résurrection d'Alain Juppé étaient les thèmes débattus par Laurent Neumann et Éric Brunet, éditorialistes politiques de BFMTV, dans Hondelatte Direct, sur BFMTV.
Vidéos A la une
BFM Politique: Guillaume Peltier, co-fondateur de la Droite forte, répond aux questions de Véronique Jacquier, éditorialiste politique à RMC, sur la position de Nicolas Sarkozy sur l'éventuelle abrogation de la loi Taubira autorisant le "mariage pour tous".
Politique
Chaque été, les Français (et c'est bien normal) ont plus la tête aux vacances qu'à l'actualité politique. Ainsi, l'image de ces "lois qui passent en douce" est connue de tous. Mais alors, qu'en est-il?
Société
Lundi, le deputé PS Dominique Raimbourg a dévoilé de nouveaux cas d'application de la nouvelle "contrainte pénale". Le rapporteur de la loi Taubira a sous-entendu que des attouchements sexuels dans le cadre familial n'étaient pas passibles d'une peine d'emprisonnement. Des déclarations qui ont très vite suscité l'indignation du syndicat policier Synergie-Officier.
Politique
Depuis sa nomination au ministère de la Justice, Christiane Taubira fait l'objet de nombreuses attaques. Les appels à la démission à son encontre se sont manifestés dès ses débuts.
Société
Depuis l’adoption du mariage pour tous en mai dernier, quelque 7 000 couples homosexuels se sont dit oui devant Monsieur le maire. Plus de détails.
Société
Deux journalistes de Rennes TV ont été pris à partie, dimanche soir à Rennes lors de la fin de la Manif pour Tous et de la contre-manifestation. Plus de détails.
Publicité