Politique
L’ex-ministre de la Francophonie comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir menti dans ses déclarations de patrimoine. Elle s'en est prise à la loi sur la transparence de la vie publique.
Publicité