Vidéos à la une
La maire de Lisle-sur-Tarn, Marylise Lherm, a dénoncé lundi sur BFMTV la "situation intolérable" pour les agriculteurs et habitants vivants près du site de Sivens, où un projet de barrage exacerbe depuis plusieurs mois les tensions. "On est sur une zone de non-droit", s'alarme l'élue qui décrit une situation traumatisante pour les habitants: "Aujourd'hui, je vois des larmes (...), j'ai demandé la mise en place d'une cellule psychologique", a déclaré Maryline Lherm. Si elle admet que jusqu'à présent, il n'y a pas eu de violent affrontement entre les zadistes et les agriculteurs, pour ou contre la construction du barrage, "on ne voudrait pas que le Tescou coule du sang", s'inquiète-t-elle.
Vidéos à la une
C'est une véritable guerre de l'eau dans le Tarn, où la construction d'un barrage fait polémique. Depuis quelques jours, le ton ne cesse de monter entre activistes écolos et exploitants agricoles. Rencontre avec Ben Lefetey, membre du collectif anti-barrage, qui veut défendre les espèces protégées, et d'un côté, Maryline Lherm, maire de Lisle-sur-Tarn, qui souhaite la construction du barrage de Sivens.
Publicité