Aujourd'hui encore, les maladies veineuses sont trop souvent négligées, se résumant à un problème de jambes lourdes ou de varices. Pourtant en l'absence de traitement, elles conduisent à de lourdes complications. Explications.

L'insuffisance veineuse, c'est quoi ?

De quoi s'agit-il ?

L'insuffisance veineuse rassemble toutes les pathologies secondaires à une stagnation (stase) du sang dans les veines. Elle va de la fréquente sensation de lourdeur des jambes, jusqu'aux complications cutanées et aux phlébites en passant par l'œdème, les crampes nocturnes, les ecchymoses (bleus) spontanées, le syndrome d'impatience des membres inférieurs et les varices.

C'est une pathologie de plus en plus fréquente. Plus de la moitié de la population féminine française s'en plaint (contre seulement 1/4 des hommes). Elle est plus fréquente en zone urbaine et dans les pays occidentaux.

Quelles sont les causes ?

Dans les veines des membres inférieurs, le sang circule en direction du bas (les pieds) vers le haut (les cuisses). L'action mécanique des muscles des jambes aident le sang à remonter et des petites valves situées dans les veines l'empêchent de redescendre.

Le système veineux des membres inférieurs est composé de deux entités très largement interconnectées : le système veineux profond, situé pour l'essentiel à l'intérieur des muscles, qui assure 90 % du drainage et dans lequel se jette via des veines dites perforantes, et le système veineux superficiel, situé sous la peau.

Cette remontée du sang contre les lois de l'apesanteur repose sur un équilibre précaire.On parle d'insuffisance veineuse lorsque cette remontée ne se fait pas correctement.

Publicité
Même si les mécanismes sont encore mal connus, il semble qu'un dysfonctionnement des valvules soit au premier plan. Mais ce dysfonctionnement est aggravé le plus souvent par des facteurs extérieurs comme le surpoids ou le manque d'activité physique. D'autres facteurs comme l'hérédité, les grossesses et le vieillissement interviennent aussi.
Publicité