Il est rare de pouvoir découvrir un film en même temps et juste à côté de ses personnages principaux. «Le Foyer», achevé il y a quelques jours, a..

Il est rare de pouvoir découvrir un film en même temps et juste à côté de ses personnages principaux. «Le Foyer», achevé il y a quelques jours, a été présenté pour la première fois au public et à ses protagonistes, hier matin à Ciné 32. Il ne s'agit pas du travail réalisé par les «stagiaires» de Tamara Erde au garros (à découvrir sur www.garrosquartierlibre.com),mais d'un documentaire professionnel, esthétique et émouvant, sur les habitants du quartier qu'elle y a rencontré. «J'aime beaucoup ce lieu mais c'est une excuse. Le film, ce sont les gens». Tamara y a passé de nombreuses soirées, à découvrir Nicole, joyeuse retraitée scotchée à son portable, Gilou et ses tours de carte qui ne marchent jamais, Michel et Patrick, qui livrent à Tamara et son équipe une part de leur histoire intime.

Publicité
En 1 h 20, séquencée en 12 mois, on découvre cette «capsule de temps, comme le décrit Tamara. Où rien n'a changé depuis des années. J'aurais aimé avoir un lieu comme celui-là, qui existe par et pour les habitants du quartier.» Dans la salle, beaucoup de rires, et d'émotion. Les répliques sont aussi acérées que les parcours de vie peuvent être chaotiques. Dans ce lieu de rencontre aux allures de comptoir de village, ça joue aux cartes et ça papote. La vie, dans un quartier entre ville et campagne, «parfois méprisé» ou simplement oublié. Produit en partie par Ciné 32, «Le Foyer» s'est tourné grâce à une équipe gersoise qui...
Lire la suite sur La Dépêche.fr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :