Vidéos à la une
Cinq mille à 10 000 personnes, selon les sources, ont manifesté samedi après-midi à Naples contre la présence dans la ville du secrétaire fédéral de la Ligue du Nord et député européen Matteo Salvini, venu participer à un meeting de son mouvement dans cette partie du pays où il n'est quasiment pas implanté. Arborant des masques de carnaval, les protestataires s'étaient fixé pour objectif de perturber le rassemblement politique, au centre des Congrès. La manifestation a dégénéré lorsque certains ont lancé des projectiles sur les forces de l'ordre et incendié des poubelles. La police a répliqué à coups de canons à eau et de gaz lacrymogène. Alors que la Ligue du Nord prônait à l'origine la sécession du nord du pays, elle a peu à peu élargi son programme, sous l'influence de Matteo Salvini. En devenant souverainiste, hostile à l'Union européenne, contre l'immigration et l'accueil des réfugiés, islamophobe. Et en défendant l'idée d'une alliance avec le parti français Front national dirigé par Marine Le Pen.
Vidéos à la une
Dimanche, des centaines de manifestants se sont affrontés avec les forces de l'ordre. Ceux-ci protestaient contre les positions de Matteo Salvini sur les migrants et notamment sur son refus des quotas, qui lui valent d'être qualifié de fasciste par les militants d'extrême gauche.
Vidéos à la une
Dimanche, des centaines de manifestants se sont affrontés avec les forces de l'ordre. Ceux-ci protestaient contre les positions de Matteo Salvini...
Politique
Le parti d’extrême-droite italien, la Ligue du Nord, fait des compliments a Marine Le Pen. A l'égard de cette dernière, l’eurodéputé Matteo Salvini affirme :  "c'est une femme mais elle a des couilles". Il a par ailleurs fait d’elle un argument de campagne.
Publicité