Vidéos à la une
Le point sur le débrayage de la moitié de l'entreprise Géodis Calberson au Mans. Les grévistes sont en pleine négociation de leurs primes de licenciement. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Société
Une pigiste de la chaîne d'informations a été virée du jour au lendemain pour une demi-heure de retard. Avant d'arriver à son travail, elle venait d'"aider sa voisine tombée dans le hall de son immeuble".
Actualités
Le 1er décembre ne déroge pas à la règle et voit comme chaque début de mois de nombreux changements entrer en vigueur pour les Français. Planet.fr fait le point. 
Société
Le conducteur de bus avait été viré en 2011 pour "faute grave", car il avait dépassé un arrêt pour rattraper son retard. Il a définitivement perdu son procès contre son ex-employeur mercredi dernier.
Société
Une employée de la sécurité du Carrefour de Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône), qui élève seule ses deux enfants, a été licenciée pour avoir accepté des sandwiches destinés à la poubelle. 
Vidéos Argent/Bourse
L' IL DU WEB - En Angleterre, une affaire fait polémique sur les réseaux sociaux. Une jeune femme, qui venait de décrocher un travail de réceptionniste, a été sommée de mettre des talons, ses chaussures étant jugées trop plates. Refusant, elle a été tout simplement remerciée.Mais depuis, une pétition la soutenant a recueilli plus de 100.000 signatures, et le cas devrait être débattu au parlement.
Vidéos à la une
Invité sur le plateau du 20h de TF1, le Premier ministre a défendu le recours à l'article 49-3, estimant que la loi était nécessaire pour apporter plus de souplesse dans les entreprises. "Moins de rigidité, moins de centralisation... c'est ça qui compte pour moi parce que c'est l'intérêt général que nous devons servir". Manuel Valls a renvoyé dos à dos frondeurs et opposition qu'il a taxé de conservatisme.
Vidéos Argent/Bourse
Mesure emblématique de la loi El Khomri: l'inversion des normes. En clair, les accords négociés au sein de l'entreprise primeront à l'avenir sur les accords de branche. Le texte prévoit également des assouplissements concernant la majoration des heures supplémentaires ou le recours aux licenciements économiques.
Vidéos Argent/Bourse
Envoyé spécial de LCI à l'Assemblée nationale, Noé Gandillot explique que le groupe socialiste continue de se diviser sur la loi Travail en raison des licenciements économiques et de l'inversion de la hiérarchie des normes entre les accords de branche et les accords d'entreprises. Le gouvernement n'avait donc pas d'autre choix que de passer en force avec le 49-3.
Vidéos à la une
Le député socialiste d'Indre-et-Loire, Laurent Baumel n'a pas prévu de voter le projet de loi Travail "en l'état". En cause : deux points sont problématiques pour le politique, notamment celui concernant les licenciements économiques. "Le gouvernement doit faire des vrais changements. Ils ne doivent pas être cosmétiques", a-t-il déclaré sur LCI.
Emploi - Retraite
Moins de travail, bruits de couloir, tâches confiées aux subordonnés ou tout simplement mauvais pressentiment. Certains signes peuvent vous confirmer que vous allez être licencié. 
Vidéos à la une
Invité sur BFMTV, Ryad Boulanouar a exprimé, ce mercredi, son point de vue sur le projet de loi sur la réforme du code du Travail. Le fondateur du Compte-Nickel dit comprendre le point de vue d'un "citoyen lambda", qui peut avoir l'impression d'une remise "en cause du droit du travail". "Mais quand je la regarde comme un chef d'entreprise, c'est juste du bon sens et ça ne va pas assez loin", a-t-il estimé. Pour lui, les indemnités prudhommales posent un vrai problème. "Le tuyau de l'embauche et le tuyau de la débauche doivent avoir la même section", a-t-il déclaré, ajoutant qu'actuellement les patrons doivent faire "le jeu des sept erreurs" lors d'un recrutement, en multipliant les entretiens et les étapes.
Société
L'ancienne vedette du JT du week-end de TF1, licenciée en septembre, a décidé de porter l'affaire devant la justice. Et elle réclame des dommages et intérêts. 
Société
Le Carrefour Market de Mézières-sur-Seine a licencié l’une de ses caissières pour faute grave : elle avait oublié de scanner à un client un pack de bière d’une valeur de 5,02 euros.
Vidéos à la une
Un échange vif a eu lieu mercredi sur RMC entre Emmanuel Macron et Mickael Wamen, ex-salarié Goodyear, récemment condamné à neuf mois de prison ferme pour "séquestration". "J'ai voté pour quelqu'un de gauche et aujourd'hui cette personne protège le patronat et uniquement le patronat", s'est emporté le syndicaliste CGT. "Ça n'existe pas d'interdire le licenciement", lui a répliqué le ministre de l'Economie interpellé sur le plafonnement des indemnités aux prud'hommes.
Emploi - Retraite
La justice européenne vient de valider le licenciement d’un jeune salarié roumain, viré pour avoir discuté avec ses proches sur Internet alors qu’il était au travail.  
Vidéos à la une
Le parc zoologique de Saint-Thibéry dans l'Hérault a été placé en liquidation judiciaire le 16 décembre 2015 après seulement un an de fonctionnement. Les 28 salariés ont été licenciés. L'association "30 millions d'amis" tente de trouver un refuge pour les 600 animaux du zoo. Ceux qui n'auront pas trouvé de place avant dix jours seront euthanasiés.
Vidéos à la une
Sites webs/blogs, copiez cette vidéo avec le bouton "Intégrer" ! Si vous voulez télécharger, allez sur http://myreplay.tv/v/5mMHJvXb . Focus sur les joueuses de ...
Vidéos à la une
La conférence mondiale sur le climat, Cop21, rassemblera à Paris des dirigeants et diplomates de la planète entière en décembre prochain. Cette rencontre est d'une importance capitale pour l'image de la France et ceux qui ont des choses à faire valoir au gouvernement l'ont bien compris. Si la direction d'Air France licencie les salariés visés par des poursuites après le CE du 5 octobre dernier, un mouvement social pourrait se mettre en place au moment de la conférence. "On utilisera tous les moyens de pression que nous aurons à notre disposition pour nous faire entendre. Ce n'est pas l'objectif de toucher à l'image de la France à travers la Cop21. Ce qu'on veut surtout, c'est être entendu", a expliqué Miguel Fortea, secrétaire générale de la CGT Air France.
Vidéos à la une
Invité de Jean-Jacques Bourdin jeudi matin sur BFMTV et RMC, Manuel Valls s'est montré ferme face aux tensions entre salariés et dirigeants d'Air France. "Si les pilotes n'assument pas leurs responsabilités, alors c'est le plan B qui peut conduire à la suppression de 2.900 emplois (... ) Mais du coup, ce sont les autres catégories -les personnels au sol-, qui vont supporter l'effort le plus important", a souligné le chef du gouvernement.
Vidéos à la une
Après la confirmation de la suppression de 2.900 postes, plusieurs salariés sont entrés dans le siège d'Air France pour crier leur colère. Le directeur de l'activité long-courrier a été sauvé in extremis par les forces de l'ordre. Il a dû prendre la fuite en escaladant le grillage de sécurité. Son collègue, Xavier Broseta, responsable des ressources humaines, a connu le même sort.
Vidéos à la une
Patrick Henry-Haye est chef de cabine à Air France. Il a accepté de témoigner de la crise à la suite de l'échec des négociations entre la direction et les syndicats de pilotes, qui pourrait déboucher sur la suppression de 3.000 postes. "Il y a des gens qui ont très peur et des gens qui sont très remontés. On ne voit pas à long terme, il n'y a pas de projet industriel", déplore l'employé d'Air France.
Vidéos à la une
Emmanuel Mistrali, porte-parole des pilotes d'Air France, était l'invité de LCI. La compagnie aérienne est en pleine restructuration et 3.000 postes sont menacés après l'échec des négociations portant sur l'augmentation du temps de travail. "Nous avons fait des efforts, il faut cesser de nous dénigrer" a-t-il déclaré à Isabelle Gounin, la spécialiste économique.
Vidéos à la une
Après le rejet du plan Perform 2020 portant sur l'augmentation des heures de travail, 2.900 emplois sont menacés à Air France. Le personnel au sol est lundi appelé à la grève mais à Roissy, "il n'y a pas de répercussions sur l'état du trafic" a rapporté l'envoyée spéciale de LCI, Laura Pouget.
Vidéos à la une
Faute d'un accord avec les syndicats sur une augmentation des vols sans augmentation de salaire pour les pilotes, Air France a tranché pour un plan de restructuration et 3.000 emplois sont ainsi menacés. 14 vols long-courrier vont être retirés et 5 lignes supprimées.
Vidéos à la une
Après l'échec des négociations avec les pilotes, le conseil d'administration d'Air France-KLM a accepté la mise en place d'un plan social. Le refus d'effectuer une centaine d'heures de plus par an menace directement les emplois. Mais pour les syndicats, la situation ne serait pas aussi "critique" que la direction voudrait le faire croire.
Vidéos à la une
Intervenant de l'émission "Choisissez votre camp" ce vendredi, le journaliste et écrivain Eric Fottorino trouve que la situation d'Air France, qui se dirige vers un plan social et des licenciements, illustre parfaitement "le mal français", à savoir l'absence de compromis et le clash permanent.
Vidéos à la une
Sept mois que les négociations durent. Des centaines de millions d'euros partis en fumée. Et au final, aucun accord de trouvé. Les pilotes d'Air France refusent de voler sans que leurs salaires ne soient augmentés. Le groupe a d'ailleurs annoncé qu'il pourrait fermer plusieurs lignes et licencier 3.000 personnes.
Vidéos à la une
Thomas Guénolé est revenu sur le débat lancé par Emmanuel Macron sur les statuts des fonctionnaires. Il estime que les propos du ministre de l'Economie sont incohérents. Il veut réviser le fait que les fonctionnaires aient un emploi garantie à vie. Cependant, des règles en matière de licenciement existent déjà. Il suffit juste de les appliquer. De plus, lui-même est un haut fonctionnaire. Il compte donc s'attaquer à son propre statut. Thomas Guénolé se demande alors quand Emmanuel Macron abandonnera-t-il son emploi garantie. - Bourdin Direct, du vendredi 25 septembre 2015, sur RMC
Vidéos Argent/Bourse
Emmanuel Lechypre a analysé la décision du Conseil constitutionnel, de censurer l'un des articles phares de la loi Macron. Les Sages s'opposent en effet à l'idée de plafonner les indemnités de licenciement en fonction de la taille de l'entreprise. Une telle attitude est loin d'être une surprise, d'après Emmanuel Lechypre. - Good Morning Business, du 6 août, sur BFM Business.

Pages

Publicité