Vidéos A la une
Richard Malka, avocat de la crèche Baby-Loup, répond aux questions de Thomas Misrachi sur le licenciement de la salariée voilée. Ce mercredi 25 juin, la Cour de cassation a mis un terme à six années de procédure sur l'affaire Baby-Loup. Elle a confirmé le licenciement pour faute grave de Fatima Affif, directrice adjointe de la crèche, qui avait refusé d'ôter son voile. Cette affaire relance le débat sur le principe de laïcité et son application dans le champ du secteur privé.
Publicité