Vidéos A la une
Après l'attaque dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris vendredi, la libre-circulation est à nouveau remise en cause par les détracteurs de l'espace Schengen. "S'il n'y avait pas Schengen, il y a toute une séries de contrôles que l'on ne pourrait pas avoir", a répondu Laurent Fabius au micro de BFMTV. "Si on en sortait, cela nous laisserait démunis. S'il est possible que ça fonctionne mieux, qu'on ait davantage de renseignements et que ça aille plus vite, il faut le faire", a-t-il ajouté.
Publicité