Vidéos à la une
Interview d'Arnaud Roy, journaliste politique 37e Mag. RCF sur la défaite de la droite dans le cadre du second tour des élections législatives en Indre-et-Loire.
Vidéos à la une
Alors qu'il a annoncé ce mercredi la création d'un groupe "constructif" de Républicains à l'Assemblée, Thierry Solère a évoqué la ligne politique suggérée par Laurent Wauquiez pour le parti. "La ligne politique de Laurent Wauquiez ne me paraît absolument pas être ce qu'il faut pour la droite française", a estimé le député de Boulogne-Billancourt. "Je préfère mettre mon énergie dans les 5 ans qui viennent pour essayer de participer avec d'autres à redresser le pays", a-t-il conclu.
Revue du web
Avec L'Opinion
Gérard Longuet a répondu aux questions de Béatrice Houchard
Vidéos à la une
"On va avoir besoin d'une opposition en France", a déclaré ce mercredi Laurent Wauquiez au micro de BFMTV et RMC après les récentes démissions au gouvernement. Le président de la région Auvergne Rhône-Alpes "veut faire renaître un espoir à droite" en se battant pour "l'unité" de sa famille politique.
Vidéos à la une
Interview d'Hugues Fourage, député sortant PS dans le 5e circonscription de la Vendée et d'Alain Leboeuf, député sortant LR de la 1ère circonscription de la Vendée dans le cadre de leur défaite lors du second tour des élections législatives. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Emmanuel Macron "m'a demandé un gouvernement équilibré", a confié le Premier ministre Édouard Philippe sur BFMTV et RMC mardi. Au sein de ce gouvernement Philippe II, il n'est "pas impossible" que de nouveaux membres de Les Républicains fassent leur apparition, précisant qu'il n'y aurait "pas trop" de nouveaux secrétaires d'Etat.
Vidéos à la une
Rencontre avec les deux finalistes du premier tour des élections législatives Patricia Gallerneau, candidate de La République En Marche et Béatrice Bellamy, candidate Les Républicains dans le cadre de leur campagne électorale dans la deuxième circonscription de la Vendée. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Zoom sur les résultats du premier tour des élections législatives dans la troisième circonscription de la Vendée où sont arrivés en tête Stéphane Buchou (La République en Marche) et Florence Pineau (Les Républicains). Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Focus sur les résultats du premier tour des élections législatives dans la première circonscription en Vendée où est arrivé en tête le candidat de la République En Marche Philippe Latombe suivi par Alain Leboeuf, le député sortant Les Républicains en ballottage défavorable. Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Zoom sur les résultats du premier tour des élections législatives dans la deuxième circonscription en Vendée où sont arrivées en tête Patricia Gallerneau (La République en Marche) et Béatrice Bellamy (Les Républicains). Pour exploitation TV, droits réservés, nous contacter sur http://wizdeo.com/s/banqueimages
Vidéos à la une
Avec : Eric Mandonnet, rédacteur en chef adjoint à l'Express. - Chaque jour, Jean-Jacques Bourdin accueille dans son QG celles et ceux qui suivent la politique. Les Français demandent le renouvellement de la classe politique, RMC propose de "nouvelles têtes".
Vidéos à la une
Dans le cadre des élections législatives en Bretagne, zoom sur la campagne des candidats Républicains dans la 1ère et 3ème circonscription du Morbihan.
Législatives
D'après une enquête de "Mediapart", une candidate La République En Marche a mis en location un appartement insalubre à un prix exorbitant dans le centre-ville de Saint-Denis. 
Vidéos à la une
Avec : Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles". - Chaque jour, Jean-Jacques Bourdin accueille dans son QG celles et ceux qui suivent la politique. Les Français demandent le renouvellement de la classe politique, RMC propose de "nouvelles têtes".
Législatives
Législatives : François Baroin prêt à partager le pouvoir avec Emmanuel Macron
François Baroin, chef de file des Républicains pour les législatives, rêve encore de majorité absolue sur les bancs de l'Assemblée nationale. Dans les pages du Parisien, le maire de Troyes  s'est dit prêt au "partage des responsabilités" avec Emmanuel Macron en cas de victoire le 18 juin. 
Vidéos à la une
Christian Estrosi, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mardi, s'est dit prêt à saisir la main tendue par Emmanuel Macron. "Ne pas tenir compte que les Français aspirent à des changements profonds et se dire que nous voulons rester comme une grande formation politique inscrite dans l'histoire de notre pays, je dis que c'est s'enfermer dans un cornet où nous risquons des lendemains douloureux", a affirmé Christian Estrosi.
Politique
Législatives : est-ce que François Fillon rendra l'argent ... de la campagne présidentielle ?
Près de 3 millions d'euros de dons et d'emprunts n'ont pas été utilisés par François Fillon lors de la campagne présidentielle. Le parti Les Républicains compte bien récupérer ce pactole pour financer la campagne des législatives. Mais le candidat malheureux ne l'entend pas ainsi.
Vidéos à la une
Interview de Christophe Guilloteau, président du Conseil Départemental (LR) sur les raisons de son absence aux prochaines élections législatives dans la 10e circonscription du Rhône.
Vidéos à la une
Extrait de l'interview de Sophie Cruz, candidate LR et compagne du candidat sortant Christophe Guillonton qui se présentera aux prochaines élections législatives dans la 10e circonscription du Rhône.
Vidéos à la une
Interrogé sur le sort des Républicains qui choisiraient de soutenir Emmanuel Macron, François Baroin a estimé que "la question ne se pose pas", ce mardi sur BFMTV. Pour le sénateur de l'Aube, ceux qui ont pris cette décision "sont partis, ils ont fait un autre choix". Le maire LR de Troyes a préféré évoquer la "nouvelle génération d'élus de la droite et du centre" qui porteraient le projet de son parti.
Vidéos à la une
L'éditorialiste de BFMTV Christophe Barbier a déclaré ce mardi matin que "ce n'est pas la nomination d'Edouard Philippe qui va fracturer les Républicains". "En revanche, si Edouard Philippe est habile pendant la campagne, il peut sortir des législatives le 18 juin un groupe LR très divisé, avec en son sein plusieurs dizaines de personnalités qui veulent laisser sa chance au Président", a estimé Christophe Barbier, ajoutant que le nouveau Premier ministre aura son importance après les élections législatives, au cas où le gouvernement ne dispose pas d'une majorité absolue.
Vidéos à la une
Jean-François Copé était l'invité de Ruth Elkrief, ce lundi sur BFMTV. L'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre est revenu sur la nomination d'Édouard Philippe, maire Les Républicains du Havre, au poste de Premier ministre. "Quand vous faites campagne contre vos amis, vous vous excluez de vous-même. Ce n'est pas une décision du parti mais à partir du moment où il choisit de faire cavalier seul...", a-t-il déclaré.
Vidéos à la une
Édouard Philippe a été nommé, ce lundi, Premier ministre par Emmanuel Macron. Bernard Accoyer a réagi à la nomination à Matignon du maire LR du Havre: "C'est une décision individuelle, pas un accord politique". Le Secrétaire général des Républicains a néanmoins annoncé qu'il "n'était pas question" d'engager une procédure d'exclusion à l'encontre d'Édouard Philippe.
Présidentielles
Après plusieurs heures d'attente, Édouard Philippe a été nommé Premier ministre par Emmanuel Macron. Ce long suspense avant l'annonce a beaucoup fait réagir les internautes qui ont multiplié les posts humoristiques.
Présidentielles
"Marianne" révèle que des Républicains, qui avaient quitté la campagne de François Fillon pendant le "Penelopegate", ont continué à être payés jusqu'à mai. Au final, ce sont les Français qui vont payer la facture !
Vidéos à la une
Alain Juppé a fait savoir, ce mardi, qu'il ne s'inscrivait pas dans la logique d'une "obstruction systématique et d'une opposition brutale" au gouvernement d'Emmanuel Macron si jamais les Républicains et l'UDI n'obtenaient pas la majorité absolue aux élections législatives. "Il faut faire passer l'intérêt national avant tout autre considération. L'exclusion est toujours un aveu de faiblesse", a ajouté le maire de Bordeaux.
Vidéos à la une
"Emmanuel Macron a gagné sur une forme d'ambigüité", a dénoncé ce mardi Éric Ciotti sur BFMTV et RMC, deux jours après l'élection du candidat d'En Marche. "On voit bien qu'il essaie de faire des petits débauchages, de détruire Les Républicains, le PS", a fustigé le député LR des Alpes-Maritimes. "Mais nous, il nous détruira pas!", a-t-il rétorqué.
Vidéos à la une
Les élections législatives auront lieu les 11 et 18 juin prochain. Après son élection à la présidence de la République dimanche dernier, Emmanuel Macron souhaite se doter d'une majorité à l'Assemblée nationale. Pour cela, la République En Marche, nouveau nom de son mouvement, a décidé de faire confiance à des personnes de la société civile. Laetitia Avia, avocate, sera par exemple candidate à Paris. Elisabeth Toutut-Picard, directrice adjointe du CHU de Toulouse, a, quant à elle, été investie dans la Haute-Garonne.
Vidéos à la une
Au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, Christophe Castaner a abordé le sujet des élections législatives, ce lundi, sur BFMTV et RMC. Le porte-parole du fondateur d'En Marche! s'est exprimé au sujet des élections législatives. Il a affirmé que des candidats soutenus par le mouvement politique et issus du Parti socialiste ou des Républicains ne seront pas obligés de quitter leur parti. "Emmanuel Macron ne le demande pas. Ils pourront garder leur attachement mais ils doivent s'engager à soutenir le projet présidentiel et ils devront siéger dans le groupe majoritaire", a-t-il précisé.

Pages

Publicité