Vidéos A la une
En meeting ce dimanche après-midi à Velaine-en-Haye, en Meurthe-et-Moselle, quatre jours après avoir perdu son investiture pour les régionales, Nadine Morano est revenue sur la polémique liée à ses propos sur la "race blanche" et sur les conséquences politiques qui s'en sont suivies. "Quand je vois les propos que Nicolas (Sarkozy, ndlr) tient, en disant 'je n'ai rien contre Nadine Morano', je me dis 'heureusement'. Je n'ai rien contre lui non plus, mais je ne peux pas le laisser dire n'importe quoi, sous prétexte qu'il a besoin de trouver une excuse à son injustice", a-t-elle lancé devant les sympathisants venus l'écouter.
Publicité