Cohn-Bendit, Sauvageot, Geismar d'un côté des barricades, De Gaulle, Pompidou, le préfet Grimaud de l'autre : portraits et destins des personnalités qui ont "fait" Mai 68.

23 ans en 1968.

Etudiant à l'université de Nanterre, fondateur du "Mouvement du 22 mars".

S'il ne devait en rester qu'un, ce serait lui : Dany le Rouge ! Qui pourrait mieux symboliser Mai 68 que celui qui en a été la figure de proue contestataire... et celui par qui, sans doute, tout est arrivé ! Si les étudiants de Nanterre ont occupé leur fac, le 22 mars 1968, c'était suite à la menace d'expulsion de Cohn-Bendit, l'un des chefs de file d'un mouvement demandant l'amélioration des conditions de vie étudiantes (une des revendications principales : permettre aux garçons de se rendre dans les résidences universitaires des filles !). Principal porte-parole et agitateur médiatique du mouvement, Cohn-Bendit est à nouveau en première ligne lorsque la révolte étudiante s'empare de la Sorbonne, le 3 mai. Le 22 mai 1968, il est expulsé (né d'un père allemand et d'une mère française, il avait choisi la nationalité allemande à la majorité pour éviter le service militaire !), mais revient en France quelques jours plus tard, ses cheveux roux teints en noir !

Publicité
Après Mai 68 : Il sera interdit de territoire par les autorités françaises jusqu'en 1978. Il s'éloignera peu à peu de l'anarchisme pour commencer une nouvelle carrière politique sous la bannière des Verts allemands.Aujourd'hui : Il est député européen.

''© Photo Bruno Barbey - Agence Magnum''

> Lire notre dossier complet sur Mai 68

Daniel Cohn-Bendit