Vidéos A la une
Depuis quatre jours, le quartier des Jardins de l'Empereur à Ajaccio est pointé du doigt par une partie de la population corse, ulcérée après l'agression de deux pompiers et d'un policier dans la nuit du 24 au 25 décembre. La cité est un petit ensemble de 500 logements classé zone sensible depuis près de 20 ans. D'après les habitants, le quartier est d'ordinaire plutôt tranquille. La cité est confrontée à des problèmes récurrents de petite délinquance comme le trafic de drogue mais rien à voir avec une "zone de non droit", d'après les autorités. Le préfet a annoncé dimanche un plan d'action pour lutter contre la délinquance et rétablir l'ordre dans la cité.
Publicité