D'après une note confidentielle, la SNCF inciterait financièrement les contrôleurs à faire du zèle pour dresser des procès-verbaux.  Planet.fr vous en dit plus et vous propose de réagir à cette actualité.

Chaque contrôleur de train aurait des objectifs à atteindre. Selon une note confidentielle récupérée par le Parisien et adressée aux employés en avril dernier,  la SCNF exigerait "quatres affaires par jour". 

Selon cette note, 41% des PV doivent être encaissés directement avec un mimum de 50 euros par jour. 

Une telle consigne n'avait jamais été clairement explicitée noir sur blanc, précise le quotidien. La SNCF a beau démentir l'existence de ces "quotas", plusieurs sources confirmeraient cette politique du chiffre. Plus les contrôleurs verbalisent, plus leur prime serait importante. 

Excès de zèle ?

Selon ces sources, officieusement, les employés de la SNCF doivent effectuer "trois régularisations par jour".

Ce dispositif inciterait de nombreux contrôleurs à faire du zèle en ciblant d'emblée des voyageurs aisés, pouvant payer immédiatement. 

 

Publicité
Et vous qu'en pensez-vous ? Est-ce un dispositif comme un autre pour inciter les contrôleurs à être plus vigilant ou une politique de quotas abusifs ? Planet.fr vous propose de réagir à cette actualité et de voter dans notre sondage ci-dessous. 

Une prime pour pousser les agents SNCF à dresser des PV...online survey

 

Photo : ©Maxppp

 

Publicité
Publicité