Dimanche, l’ancienne ministre de l’Education nationale a échoué à se faire élire députée dans le Rhône. Elle a affirmé ne pas vouloir pour autant abandonner le "combat politique".

Une dure défaite. Après avoir quitté l’Hôtel de la rue de Grenelle en mai, Najat Vallaud-Belkacem n’est pas parvenue à faire son entrée à l’Assemblée nationale. Dimanche, elle a été battue dans la 6e circonscription du Rhône en n'obtenant que 39,68% contre 60,32% pour son adversaire, Gilles Bonnel, qui se présentait sous l’étiquette La République en Marche. Comme beaucoup de ministres et députés sortants, elle va devoir penser à son avenir.

Malgré ce revers électoral, Najat Vallaud-Belkacem ne semble pas vouloir abandonner la politique. Après l’annonce des résultats dimanche soir, elle a déclaré qu'elle comptait participer au "chemin de la reconstruction pour la gauche". "Je laisse à d’autres l’intermittence des convictions politiques. Cela n’a jamais été dans ma nature. (…) Chez moi, l’engagement politique ne dépend pas d’un mandat. Etre élue ou ne pas l’être, il reste des convictions, des valeurs et des combats. Je compte les mener ici, parmi les miens, aux côtés des Villeurbannais", a-t-elle expliqué devant les caméras des journalistes.

"Retrouver ma famille, me retrouver, me ressourcer, travailler"

Najat Vallaud-Belkacem a également confié faire une "pause", sans dire si elle envisageait une reconversion dans une activité professionnelle ou non. Comme l’indique Le Point, l’ancienne porte-parole de François Hollande, titulaire d’une licence de droit et diplômée de Science po Paris, pourrait travailler comme juriste ou avocate.

Publicité
Najat Vallaud-Belkacem compte en tout cas s’occuper de sa famille et de ses jumeaux, Louis-Adel et Nour-Chloé, 9 ans. "C’est une pause qui m’attend. J'avoue que ce n’était pas l’objectif que je m’étais fixé mais je n’en ignore pas non plus les avantages : retrouver ma famille, me retrouver, me ressourcer, travailler", a-t-elle poursuivi dimanche soir. Son mari a, lui, été élu député. Ce qui pourrait compliquer les plans de l’ancienne ministre souhaitant s'implanter définitivement à Villeurbanne puisque Boris Vallaud devra partager son temps entre sa circonscription des Landes et l’Assemblée à Paris.

En vidéo sur le même thème : Najat Vallaud-Belkacem dézingue Emmanuel Macron

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité