Parmi les députés de la République en marche élus dimanche soir, plusieurs sont sous le coup d'une enquête tandis que d'autres ont été épinglés pour des propos discriminatoires.

Marielle de Sarnez

Dimanche soir, ils ont été élus pour incarner le renouveau en politique et sa moralisation. Mais pour certains députés LREM, ça commence plutôt mal. En effet, une dizaine de candidats de La République en Marche ont été élus dimanche députés malgré quelques casseroles à leur actif.

Publicité
C'est ainsi le cas de Marielle de Sarnez, candidate dans la 11e circonscription de Paris, élue avec 63,51% des voix. Une enquête préliminaire la visant avec d'autres eurodéputés français avait été ouverte pour des emplois fictifs présumés de collaborateurs au parlement européen. Elle avait porté plainte pour "dénonciation calomnieuse" contre Sophie Montel (FN), l'eurodéputé à l'origine de cette affaire.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité