Le procès Agnelet vire au psychodrame familial