La parité n'a pas que du bon. En particulier quand elle concerne le cancer du poumon. Premier cancer chez l'homme, il pourrait devenir dans les prochaines décennies le plus fréquent chez la femme, dépassant celui du cancer du sein.

Le cancer du poumon se féminise

Les fumeuses rattrapent les fumeurs

Triste record. Selon une étude publiée en 2004 dans la revue médicale de l'Assurance maladie, le nombre de cancer du poumon augmente de 5,6 % par an chez la femme depuis 1997 alors qu'il baisse chez les hommes (-0,6 %).

Publicité
Des chiffres qui devraient poursuivre leur progression durant les deux prochaines décennies. Si les cigarettes continuent autant à séduire les femmes, le cancer du poumon pourrait devenir en 2020, le premier cancer féminin, devant celui du sein. Longtemps réservé aux hommes, après la Libération et les mouvements féministes, le nombre de fumeuses a augmenté. Jusqu'à rattraper celui des hommes. Aujourd'hui parmi les jeunes de 15 à 19 ans, les jeunes filles fument autant que les hommes (environ 31 %). On estime que la mortalité féminine liée au tabac sera multipliée par dix en une seule génération. Une évolution qui inquiète les épidémiologistes pour les années à venir.
Publicité