Politique
En mai dernier, le déplacement en Gironde de Louis Aliot avait tourné au drame suite aux malveillances de trois jeunes militants. La Commission des conflits vient de sanctionner les perturbateurs.
Publicité