Vidéos à la une
"Ni patron ni patrie". C'est le slogan des quelques 3 000 jeunes hier descendus dans la rue pour appeler à voter contre Emmanuel Macron. Ce rejet du système démocratique est certes ultra-minoritaire mais l'image a été forte. Ajoutée à cela, l'attitude incohérente de Jean-Luc Mélenchon depuis sa défaite au premier tour. Marine Le Pen, elle, continue sa campagne en fustigeant son adversaire sur son programme de mondialisation. Qui de Marine Le Pen ou d'Emmanuel Macron les électeurs choisiront-ils au second tour ? - Bourdin Direct, du vendredi 28 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Lors du premier tour de la présidentielle dimanche, Marine Le Pen a rassemblé plus de 7,5 millions de voix. Au second tour, la candidate du Front national sera opposée à Emmanuel Macron donné vainqueur avec un score de 64% selon un sondage Elabe pour BFMTV. Pour contredire cette enquête et l'emporter le 7 mai prochain, Marine Le Pen doit convaincre au moins 11 millions de nouveaux électeurs de voter pour elle. "Sur le papier cela semble absolument impossible", pour Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV: "Mais chaque image, chaque mot, chaque prise de parole va compter".
Vidéos à la une
Certains points du programme présidentiel de Jean-Luc Mélenchon font craindre l'opinion publique. Repenser l'Europe et non plus sortir de la zone euro, augmenter les impôts des classes aisées, supprimer les aides de l'Etat à l'enseignement privé, ... les avis sont partagés. L'hypothèse de la qualification au second tour du candidat de "La France insoumise" est pourtant devenue une réalité. - Bourdin Direct, du jeudi 20 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Un attentat terroriste a été évité de justesse grâce aux policiers et aux services de renseignement français. Marine Le Pen en a profité pour rebondir sur le sujet et a précisé que si elle était au pouvoir, il n'y aurait pas eu tous ces attentats que la France a connus. La candidate du FN à la présidentielle a d'ailleurs rediabolisé ses discours ces derniers jours. Fermeture des frontières, droits du sol, lutte contre le terrorisme, ... Les attentats terroristes seront-ils évités si Marine Le Pen se hisse au pouvoir ? - Bourdin Direct, du mercredi 19 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Invité de Laurent Neumann ce mardi sur RMC et BFMTV, François Baroin est revenu sur la déclaration de François Fillon qui a admis qu'il pourrait gouverner avec des ministres issus de "Sens commun", un mouvement né de l'engagement contre le mariage pour tous. "La droite est une très grande famille", a réagi le sénateur-maire de Troyes. "Je n'ai pas d'a priori sur 'Sens commun'. Je les connais peu", a-t-il précisé.
Vidéos à la une
Invité ce mardi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, François Baroin a estimé qu'Emmanuel Macron était "le porte-parole du communautarisme". "Il y a quelques mois, il donnait un quitus à ceux qui plaçaient la loi de la religion au-dessus de la loi de la République", a dénoncé le sénateur-maire de Troyes, évoquant ses propos sur la laïcité.
Vidéos à la une
Jean-Luc Mélenchon ne cesse de progresser. Dans le plus récent sondage Elabe pour BFMTV, il talonne de près François Fillon et est désormais crédité de 18% des intentions de vote. Le candidat de la France insoumise peut-il aller plus loin ? - Bourdin Direct, du lundi 10 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Philippe Poutou, le candidat ouvrier, a réalisé un coup de théâtre en attaquant frontalement Marine Le Pen lors du grand débat présidentiel de mardi dernier. Pour certains, il risque de faire bouger le vote ouvrier vers l'extrême gauche, en défaveur du FN. Que faut-il en penser ? A-t-on raison de critiquer ce candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste pour son attitude déconcertante et sa tenue vestimentaire ? - Bourdin Direct, du jeudi 6 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
A moins de trois semaines du premier tour, les 11 candidats à la présidentielle ont eu rendez-vous hier soir sur BFMTV et CNews pour débattre. Le show a été axé sur les thèmes cruciaux de l'emploi, de la sécurité et du social. L'occasion pour les petits candidats de bénéficier d'une large exposition. Leur entrée en jeu a-t-elle secoué les débats présidentiels ? Que peut-on retenir de ce Grand débat ? - Bourdin Direct, du mercredi 5 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
L'éditorialiste de BFMTV Laurent Neumann s'est réjoui du déroulé du grand débat de mardi, qui réunissait pour la première fois les onze candidats à l'élection présidentielle. Selon lui, "il y avait un moment de sincérité qui a fait bouger les lignes"." La façon de faire de la politique a changé, les codes ont volé en éclat", a-t-il estimé, jugeant que les petits candidats avaient compliqué la tâche des plus gros, notamment de Marine Le Pen. "Elle a été mise en difficulté par Jean-Luc Mélenchon sur la religion, par les petits candidats sur le terrain du social et par plus souverainiste qu'elle sur les questions européennes", a-t-il observé.
Vidéos à la une
Ils seront debout face aux électeurs Français pendant 3 heures et demi. Pour la première fois, les onze candidats à la plus haute fonction de l'Etat participeront à un "Grand débat" organisé par BFMTV et CNews. Pour les "moyens" et "petits" candidats, c'est l'occasion de se frayer une place parmi les têtes les plus médiatiques. Comment se déroulera le questionnement ? Qui seront les principales cibles ? Quels risques et quels enjeux pour les prétendants à l'Elysée ? - Bourdin Direct, du mardi 4 avril 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
"On voit bien qu'il s'agit d'une vaste opération du Parlement européen", a affirmé ce vendredi sur BFMTV et RMC David Rachline à propos des affaires judiciaires qui touchent le FN. "Tout le monde est bien conscient que nous sommes les principaux adversaires de l'Union européenne et évidemment, ça suscite de leur part des réactions de ce type", a-t-il estimé. "Nous sommes parfaitement innocents", a assuré le directeur de campagne de Marine Le Pen.
Vidéos à la une
Lors de son grand meeting de Lille, le candidat de la gauche, Benoît Hamon avait comparé le Front national à la mafia. Invité ce vendredi de Laurent Neumann sur BFMTV et RMC, David Rachline a balayé d'un revers de main cette comparaison. "Benoît Hamon est en perdition, excessif et dit n'importe quoi", a-t-il jugé. "Dépassé dans les sondages, il doit défendre le bilan" du quinquennat de François Hollande, estime David Rachline.
Vidéos à la une
La division s'installe de plus en plus au sein du parti socialiste. L'annonce par Manuel Valls de son soutien à Emmanuel à la présidentielle a provoqué un choc chez plusieurs membres de l'aile gauche. Plusieurs élus s'apprêtent à demander l'exclusion de l'ancien Premier ministre de ce parti. Le PS est-il mort ? Selon Laurent Neumann, ce n'est pas la question qui se pose. Il s'agit plutôt de savoir comment faire cohabiter des personnalités en profond désaccord à l'intérieur d'une même formation politique, un nouveau PS qui a réussi à enterrer son immobilisme. Eric Brunet, lui, doute de l'utilité de ce parti dans la société française d'aujourd'hui. Il fait appel à un parti réformateur. - Bourdin Direct, du vendredi 31 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Plus l'élection présidentielle approche, plus les tensions entre les candidats de la gauche s'intensifient. Eric Brunet dénonce une gauche un peu apathique qui ne passe son temps qu'à faire de mauvaises déclarations sur le FN. Laurent Neumann, lui, soutient que Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron font comme si Marine Le Pen était déjà qualifiée pour le second tour. Et c'est une bonne raison pour les trois hommes de se battre entre eux pour gagner la deuxième place. - Bourdin Direct, du jeudi 30 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Manuel Valls fera une annonce décisive aujourd'hui sur son soutien ou non à Emmanuel Macron. L'ancien Premier ministre a laissé entendre qu'il va se rallier à ce dernier pour faire face à Marine Le Pen. Mais cette annonce cacherait plutôt son inquiétude pour l'avenir des députés vallsistes. Ce ralliement apportera-t-il plus de crédibilité à Emmanuel Macron ? - Bourdin Direct, du mercredi 29 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
L'éditorialiste de BFMTV Laurent Neumann a estimé ce mercredi que Manuel Valls n'exprimera "pas de ralliement, peut-être même pas de soutien" à Emmanuel Macron. "Il va dresser les contours de ce qu'il appellera peut-être un vote utile, un vote républicain", a-t-il ajouté, considérant que l'ancien Premier ministre reste fidèle à sa ligne directrice, celle de "tout faire pour empêcher le Front national d'accéder au pouvoir". Laurent Neumann a précisé sa pensée en rappelant que Manuel Valls a dit mardi à ses soutiens que le Front national est très haut et peut gagner l'élection présidentielle, et que François Fillon, malgré les affaires, est toujours à 18% dans les enquêtes d'opinions.
Vidéos à la une
En Guyane, un immense département français d'outre-mer, la pauvreté grandissante suscite la colère des habitants. D'après Laurent Neumann, 90% de son PIB est représenté par l'argent public. La déscolarisation y est phénoménale. On est en campagne présidentielle et le degré d'amnésie des responsables politiques français y est insupportable. Eric Brunet, lui, explique que malgré tout, le niveau de vie en Guyane est le plus élevé de l'Amérique du Sud. Ainsi, l'État français et les contribuables font bien leur travail. - Bourdin Direct, du lundi 27 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Après une enquête sur l'emploi présumé fictif de ses deux filles, Bruno Le Roux a dû démissionner de son poste de ministre de l'Intérieur. Et apparemment, ce fut une très mauvaise nouvelle non seulement pour François Hollande, mais pour François Fillon également. Selon Pascal Perri, l'affaire Le Roux mettrait presque tous les politiques dans le même sac. Par contre, Laurent Neumann soutient que la situation n'est pas toujours forcément la même. - Bourdin Direct, du mercredi 22 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Le premier débat télévisé de la campagne présidentielle se déroulera ce soir sur TF1. Seuls 5 des 11 candidats vont y participer. Pour Laurent Neumann, les deux favoris des sondages, Marine Le Pen et Emmanuel Macron, vont être au centre de l'attention. Ils ont beaucoup plus à perdre que les autres. Pascal Perri, lui, pense que le débattant le plus habile des cinq, c'est François Fillon. - Bourdin Direct, du lundi 20 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Après sa victoire à la primaire de la gauche, Benoît Hamon patine dans sa campagne et a du mal à faire entendre ses idées. Sa proposition phare d'instaurer un revenu universel d'existence divise ses camarades du PS. Que penser de sa politique ? Benoît Hamon pourrait-il être victime du vote utile ? Que peut faire Manuel Valls ? On en parle avec le duo Eric Brunet et Laurent Neumann. - Bourdin Direct, du mardi 14 mars 2017, sur RMC.
Vidéos à la une
Silencieux depuis sa défaite au second tour de la primaire à gauche, Manuel Valls pourrait, selon certaines sources, prochainement appeler à voter Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle. Et ce alors qu'il avait apporté son soutien à Benoît Hamon, au soir de sa défaite. L'ancien Premier ministre a démenti, ce lundi, cette information mais il pourrait être séduit par ce choix de soutenir le candidat d'En Marche! comme l'explique Laurent Neumann: "Il y a un dilemme. Marine Le Pen est très haute. Elle est aux portes du pouvoir. Même si François Fillon est face à elle, Manuel Valls n'est pas sûr qu'il pourrait l'emporter. Donc il faudra faire un choix". "Pour le moment, il dément absolument apporter son soutien à Emmanuel Macron", indique cependant l'éditorialiste politique.
Vidéos à la une
Hier, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la Promenade des Anglais en hommage aux victimes de l'attentat de Nice du 14 juillet. Manuel Valls était présent à cet événement, accompagné de quelques membres du gouvernement. Avant et après l'hommage, le Premier ministre a été hué avec des cris appelant à sa démission. La réaction des Niçois est-elle compréhensible ? - Bourdin Direct, du mardi 19 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Interviewé hier soir sur TF1, Nicolas Sarkozy a déclaré que "tout ce qui aurait dû être fait depuis 18 mois n'a pas été fait" pour éviter les attentats. D'après Eric Brunet, les critiques du président des Républicains ont été très précises. D'ailleurs, depuis quelques mois, les actions du gouvernement se limitent à beaucoup d'affichages, mais leurs tenues sont un peu légères. Laurent Neumann, lui, n'est pas choqué par les propos de Nicolas Sarkozy puisqu'il donne son point de vue sur les questions de sécurité en France. Quoi qu'il en soit, aucune des mesures qu'il a avancées n'aurait pu éviter l'attentat à Nice, ajoute-t-il. - Bourdin Direct, du lundi 18 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
A l'occasion de la fête nationale, François Hollande va donner une interview télévisée ce soir. On se demande alors s'il compte chasser Emmanuel Macron du gouvernement. D'après Eric Brunet, le président de la République ne va rien faire. Il n'est pas le genre d'homme qui tape du poing sur la table. Depuis toujours, son seul objectif a été de concilier. D'ailleurs, ça l'arrange que Manuel Valls et Emmanuel Macron, les deux poids lourds de l'exécutif, ne s'entendent pas. Laurent Neumann, lui, estime que ce sujet n'intéresse pas les Français. D'après un sondage réalisé au lendemain du premier meeting d'Emmanuel Macron, seulement 8% des personnes interrogées veulent que François Hollande parle de ce dernier à cette interview. - Bourdin Direct, du jeudi 14 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Pour son premier grand meeting à Paris, Emmanuel Macron a franchi une étape supplémentaire sur la voie de l'affranchissement politique. Pourtant, devant plus de 3 000 partisans survoltés, le ministre de l'Économie n'a ni annoncé sa candidature à la présidentielle, ni dévoilé des propositions concrètes. Si beaucoup s'interrogent donc sur l'intérêt de ce meeting, Laurent Neumann estime qu'Emmanuel Macron n'a pas voulu sortir de l'ambiguïté. Son but n'était pas de s'adresser à la France, ni de se fixer des perspectives. Le ministre de l'Économie voulait dire essentiellement à ses supporters et à ses futurs donateurs qu'il sera candidat. - Bourdin Direct, du mercredi 13 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
L'ancien président de la Commission européenne a été embauché en tant que conseiller chez Goldman Sachs. Ce recrutement a suscité des critiques en Europe. Laurent Neumann estime qu'en plus d'avoir mis à mal l'UE pendant 10 ans, José Manuel Barroso va désormais jouer contre elle. Il faudrait déchoir l'ancien patron de l'Europe de son passeport européen, martèle-t-il. Eric Brunet, quant à lui, affirme que José Manuel Barroso va livrer son savoir-faire à cette banque d'affaires américaine afin d'adoucir le divorce du Royaume-Uni de l'UE. - Bourdin Direct, du mardi 12 juillet 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Mercredi dernier, Nicolas Sarkozy a déclaré son intention de revenir sur la loi qui interdit le cumul des mandats. Eric Brunet est favorable à cette pratique. D'après lui, celle-ci ne doit pas empêcher un élu à la fois maire et député, par exemple, à bien faire son travail. Laurent Neumann, quant à lui, n'est pas de cet avis. Le cumul des mandats interdit le renouvellement de la classe politique et est l'une des causes de l'absentéisme parlementaire. - Bourdin Direct, du vendredi 1er juillet 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Plus de 55% des électeurs de la Loire-Atlantique se sont prononcés en faveur du transfert de l'aéroport de Nantes sur la commune de Notre-Dame-des-Landes. Un résultat qui n'a pas fait changé d'avis les opposants au projet. Maintenant, le gouvernement se retrouve face à un grand dilemne. Faut-il faire appliquer le verdict des urnes par tous les moyens ? Devrait-on utiliser la force pour évacuer les zadistes ? - Bourdin Direct, du mardi 28 juin 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Quelques jours après que la victoire du Brexit lors du référendum britannique, les regards se tournent vers les autres pays de l'UE, notamment la France. La question de "l'Europe unie" et de "l'amour pour l'Europe" posent débat. Peut-il y a voir un effet contagion ? La France pourrait-elle emboîter le pas aux Britanniques ? Quid du couple Franco-Allemand ? - Bourdin Direct, du lundi 27 juin 2016, sur RMC.

Pages

Publicité