Vidéos A la une
Le récit terrible entrecoupé de sanglots qu'a fait Laurence Nait Kaoudjt, jugée par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine pour avoir tué Méline, sa fille handicapée, a glacé la salle d'audience. Pour ce "geste d'amour", selon les mots de la mère, elle a été condamnée à cinq ans de prison avec sursis, comme l'avait demandé l'avocat général. Malgré son écoeurement, Laurence Nait Kaoudjt ne fera pas appel de sa condamnation.
Publicité