Vidéos à la une
Très attaché aux langues anciennes, l'ancien candidat à la présidence de la République a multiplié les hommages à la langue latine et réaffirmé les dangers de leur raréfaction à l'école : " La Ministre de l'éducation a annoncé que la question du latin et du grec allait être reprise : Victoire ! Je suis toujours heureux lorsque les combats civiques portent leurs fruits. Prétendre supprimer ces langues au nom de l'égalité des chances est pour moi extrêmement choquant. Il y a une émotion car pour beaucoup de Français, l'éducation nationale, c'est la France".
Politique
Les deux hommes s’échangent des messages dans cette langue alors que celle-ci serait menacée par la réforme du collège. Un message viserait de manière sous-jacente Nicolas Sarkozy.
Vidéos à la une
Des associations d'enseignants redoutent que le latin et le grec soient voués à disparaître dans le cadre de la réforme du collège en 2016. "Nous ne pouvons nous taire devant ce projet de réforme inadapté et lourd de conséquences", a lancé la députée UMP Virginie Duby-Muller. Et de conclure: "Errare humanum est, perseverare diabolicum". Cette une locution latine qui signifie "l'erreur est humaine, persévérer dans son erreur est diabolique". Najat Vallaud-Belkacem avait démenti lundi sur RMC/BFMTV que le latin et le grec soient voués à disparaître.
Politique
François Bayrou, ainsi que de nombreuses associations, s’insurge contre le projet de réforme du collège pour 2016. Najat Vallaud-Belkacem assure de son côté que les langues anciennes ne disparaîtront pas.
Vidéos à la une
Invitée de Jean-Jacques Bourdin ce lundi matin sur RMC et BFMTV, la ministre de l'Éducation nationale a assuré que "le latin et le grec ne disparaissent pas du collège". "Au contraire, ils sont renforcés", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem. "On a envie que ça concerne 100% des collégiens et pas 20%. On le transforme donc en un enseignement pratique interdisciplinaire", a ajouté la ministre.
Vidéos à la une
La réforme du collège présentée par Najat Vallaud-Belkacem prévoit la suppression des options linguistiques au collège telles que le grec ou le latin, au profit d'un enseignement interdisciplinaire. Une suppression qui inquiète les défenseurs des langues anciennes, au point qu'une pétition en ligne a été lancée. En l'espace d'une semaine, elle a déjà recueillie plus de 20.000 signatures.
Publicité